Dans les Alpes-Maritimes, la châtaigne connaît une seconde jeunesse

Belle cueillette du côté d'Isola / © France3 Côte d'Azur
Belle cueillette du côté d'Isola / © France3 Côte d'Azur

Appelée autrefois pain du pauvre, la châtaigne fut un temps délaissée avant d'être réhabilitée. Dans le 06, les castanéiculteurs se sont regroupés en association pour créer une filière.

Par Yves Lebaratoux

Chaque automne, on procède au même rituel; on foule les bogues, ramasse les fruits à la main. Pas de mécanisation possible sur les terrains en pente, mais à chaque fois, le plaisir de la récolte reste intact.

A Isola, il y a eu jusqu'à 150 hectares en production au début du 19ème siècle.
Les arbres ont été plantés pour apporter une ressource en hiver, du sucre et sels minéraux pour les hommes, du bois de chauffage et de la litière pour les animaux.
Aujourd'hui, la châtaigneraie d'Isola  ne représente plus que 25 hectares, et une dizaine de propriétaires désemparés devant l'ampleur de la tâche.

Et parce que l'union fait la force, dès 2004, les propriétaires ont constitué une association, l'AFA, l'Association Foncière Agricole de la châtaigneraie du Pays de la Tinée. 220 hectares dans la vallée, 76 tonnes de fruits à l'année et un savoir faire mutualisé, avec un budget de 25 000 euros. Et c'est bien toute une filière qui est en cours de création, avec un atelier de transformation tout juste construit en plein cœur d'Isola.
De la crème de marron il y en aura à la vente.Des produits de la montagne  directement du producteur au consommateur, à déguster sans modération.

DMCloud:12484
La châtaigne est abondante à Isola.



Sur le même sujet

Les + Lus