Du 21 au 26 août, venez (re)découvrir les gestes des premiers secours sur le littoral du Var et des Alpes-Maritimes

La Protection Civile organise une grande tournée en France pour faire connaître les gestes des premiers secours aux habitants du littoral et aux vacanciers. Pour terminer ce grand tour de France, l'association donnent rendez-vous aux Azuréens dès ce week-end.

Ils sont partis de Calais dans les Hauts-de-France, le 1er juillet. Après être passés par la Normandie, la Bretagne et la côte atlantique, le Tour de France de la Protection Civile termine sa route ce vendredi 26 août dans les Alpes-Maritimes.

Lors de ce Protec'Tour, l'association de secouristes bénévoles a souhaité partir à la rencontre des vacanciers sur les plages pour remplir l'une de ses trois missions : former aux premiers secours.

"Les sessions de formations lors du Protec'Tour se concentrent sur le massage cardiaque et les gestes simples comme la position latérale de sécurité (PLS) ou comment mettre un garrot, détaille Jérémy Crunchant, directeur général de la Protection Civile des Alpes-Maritimes. Ce sont des gestes assez simples mais très utiles."

Saint-Raphaël, Sainte-Maxime, Cagnes-sur-Mer ou encore Menton

C'est la première fois que la Protection Civile organise un tel événement. Depuis deux mois, les bénévoles se déplacent à bord d’un camion spécifiquement aménagé pour cette occasion. Plus d'une trentaine de villes dans 19 départements différents ont accueilli l'association.

Dans le Var, les bénévoles ont donné rendez-vous aux habitants et aux vacanciers de Toulon ce samedi 20 août. Voici le programme des jours suivants :

•    les 21 et 22 août à Sainte-Maxime - Place Jean Mermoz
•    le 23 août à Saint-Raphaël- Esplanade Delayen

Dans les Alpes-Maritimes, la Protection Civile arrêtera son camion aux dates suivantes : 

•    le 24 août à Menton - Esplanade Francis Palmero 
•    le 25 août à Cagnes-sur-Mer - Place Saint-Pierre
•    le 26 août à Mandelieu-la-Napoule - plage de la Rague

Les curieux peuvent venir entre 9 heures et 17 heures pour le temps qu'ils souhaitent. Ils trouveront également des stands avec des quiz et peuvent remporter des cadeaux à l'effigie de la Protection Civile.

Pour le moment, plus de 3000 personnes sont passées sur le Protec'Tour. C'est une grande satisfaction de voir que les gens sont intéressés. C'est aussi parce que ça s'inscrit dans l'actualité ! Cet été, avec les événements comme les incendies partout en France et les épisodes orageux comme en Corse, on voit que chaque citoyen peut être acteur de sa propre sécurité en se formant.

Jérémy Crunchant

Faire connaître l'association

Le but de cet événement est aussi de "sensibiliser à l'engagement citoyen", indique l'association dans un communiqué. La Protection Civile est composée de 32 000 bénévoles qui viennent en aide aux personnes en temps de crises comme des catastrophes naturelles ou des attentats, par exemple. L'association est également mobilisée sur des postes de secours lors d'événements comme des festivals.

Enfin, elle est un renfort au Samu Social pour venir en aide aux plus démunis. Des maraudes sont régulièrement organisées pour les personnes sans abri. Lorsque le Plan Grand Froid est activé, la Protection Civile est également appelée pour récolter des denrées et des vêtements pour les personnes qui en ont besoin.

Dans les trois villes des Alpes-Maritimes, il y aura également un stand de recrutement de bénévoles. "Nous sommes 250 bénévoles sur le département, précise Jérémy Crunchant. Comme les activités où nous sommes appelés s'intensifient, nous aimerions être plus nombreux et nous répartir davantage sur le territoire." La Protection Civile était notamment présente lors de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, des inondations en 2015 ou encore lors de la tempête Alex en 2020. Il est possible de devenir bénévole dès 16 ans.

La population est souvent confrontée à des situations risquées que ce soit des tempêtes, des inondations ou encore des attentats. De plus, même dans des situations qui peuvent paraitre banale comme aller à la plage en famille, des drames peuvent survenir. C'est pourquoi cette activité, qui se veut ludique et pédagogique, est une initiative idéale pour apprendre aux adultes comme aux enfants - dès 10 ans ! - des gestes qui peuvent sauver des vies.