Élections européennes : la Niçoise Sylvie Bonaldi fait liste commune avec Dieudonné

Elle avait déjà donné le ton en novembre dernier en claquant la porte de "Nice écologique", un groupe d'opposition à la mairie de Nice. Cette fois-ci, Sylvie Bonaldi surprend en rejoignant une liste sulfureuse en vue des élections européennes où figurent notamment Francis Lalanne et l'humoriste Dieudonné. Un choix mûrement réfléchi, nous a-t-elle confié.

Le 5 mars dernier, l'humoriste Dieudonné battait son score, si l'on peut dire, de sa 31e condamnation par la justice française. Cette fois-ci, c'était pour injure envers l'ancien premier ministre Manuel Valls. Auparavant, l'humoriste a été plusieurs fois condamné, en particulier pour injures raciales et incitation à la haine.

Des faits qui n'ont pas l'air d'embarrasser Sylvie Bonaldi, conseillère municipale d'opposition à Nice (Alpes-Maritimes). Elle vient de rejoindre la liste où figure Dieudonné, en troisième position, "La France libre", liste en vue des prochaines élections européennes, les 8 et 9 juin prochains.

Pour elle, c'est comme une évidence : "Moi, je suis pour la liberté d'expression. Il y a, avec lui, des divergences de forme, je n'aurais pas dit les choses comme lui. Il fait l'objet de discrimination depuis vingt ans."

Révolution démocratique

Sylvie Bonaldi dit ne pas avoir rejoint la liste "La France libre" par hasard : "c'est une liste de collectifs de citoyens avec des problématiques qui sont peu reprises par d'autres partis politiques. Là, c'est un mouvement divergeant, j'aspire à une révolution démocratique."

Elle précise qu'elle cible par cette liste un certain électorat, celui des abstentionnistes : "certains pensent que les partis politiques sont tous corrompus, il m'arrive de le penser aussi. Moi je veux proposer une autre offre avec plus de démocratie".

Durant le COVID, l'intéressée s'était distinguée par un certain nombre de prises de position allant à l'encontre de la politique vaccinale défendue par le gouvernement. La conseillère municipale d'opposition avait expliqué que le masque ne servait à rien. Une posture qu'elle ne regrette en rien : "j'ai été beaucoup dans la rue pour réclamer la liberté de soin vaccinale".

Quant à son engagement écologiste ? "Je suis toujours écologiste", affirme Sylvie Bonaldi, "mais pour la liberté d'expression et le débat, ce que je n'avais pas, c'est pour cela que je me suis éloigné, sous-entendu éloigné de Nice écologique."

Un éloignement qui n'a pas surpris ses anciens complices. À commencer par Jean-Marc Governatori, en tête de la liste "Nice écologique" aux européenens.

Elle a toujours été à contre-courant, elle a quand même des prises de position surprenantes. Mais nous continuons à nous parler !

Jean-Marc Governatori, tête de liste "Nice écologique"

à France 3 Côte d'Azur

Un ralliement sur une liste, "La France libre", pour le moins sulfureuse, avec pour tête de liste Francis Lalanne, qui pourrait bien désorienter les électeurs. "Cela reste une liste démocratique, sinon elle aurait été interdite par la préfecture", conclut Jean-Marc Governatori.

>> Elections européennes 2024 : quelles sont les 38 listes en lice pour le scrutin du 9 juin ?

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité