Eze : plusieurs interpellations suite à l’incendie du radar automatique

Le radar automatique d’Eze sur la Moyenne Corniche avait été incendié dans la nuit du 4 au 5 mai 2019. Une opération judiciaire de la compagnie de Menton a permis l’interpellation de plusieurs individus.
 

Plusieurs interpellations suite à l’incendie du radar automatique d'Eze
Plusieurs interpellations suite à l’incendie du radar automatique d'Eze © France 3 Côté d'Azur
Alors que la vague de dégradation des radars ne semble pas s'arrêter, plusieurs individus ont été interpellés pour l’incendie du radar d’Eze sur la Moyenne Corniche.
La brigade de recherches de Menton, celle de Cap d'Ail, et la Cellule d’identification criminelle de Nice ont uni leurs forces pour retrouver les responsables de cet acte de vandalisme.
 
Plusieurs objets ont été saisis par la gendarmerie lors des interpellations.
Plusieurs objets ont été saisis par la gendarmerie lors des interpellations. © Gendarmerie des Alpes-Maritimes

Les investigations ont permis de cerner le rôle de chacun et de confondre les protagonistes.
Le radar d'Eze sur la moyenne corniche
Le radar d'Eze sur la moyenne corniche

Sur décision du parquet du tribunal de grande instance de Nice, ils ont été déférés le 16 mai et ont été placés sous contrôle judiciaire avant une comparution devant le tribunal correctionnel prévue le 30 octobre prochain.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
radars mobiles sécurité routière société sécurité justice