• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Festival du livre de Mouans-Sartoux: “Même pas peur” tout le programme

Eric-Emmanuel Schmitt et Pinar Selek président le Festival cette année / © DR
Eric-Emmanuel Schmitt et Pinar Selek président le Festival cette année / © DR

Le 26ème Festival de livre de Mouans-Sartoux se déroule du 4 au 6 octobre. Un Festival engagé comme chaque année avec un thème cette année: "Même pas peur". De très nombreux auteurs, exposants, débats, spectacles, cinéma. Avec deux présidents: Pinar Selek et Eric-Emmanuel Schmitt. 

Par Olivier Le Creurer

Marie-Louise Gourdon, commissaire du Festival du livre explique l'ambition de cette 26ème édition:

"Les capacités humaines de réactivité, d’innovation, de courage, d’audace sont immenses.Les activer n’est pas un jeu d’enfant, certes.Mais n’est-ce pas indispensable pour sortir de cette crise générale qui n’est pas seulement économique ?"


Eric-Emmanuel Schmitt

Le public pourra rencontrer ses auteurs favoris. Parmi eux, la "star de ce Festival" Eric-Emmanuel Schmitt. Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 50 langues et joué dans autant de pays, Eric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il a été reçu cette année à l’Académie Royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Il publie pour la rentrée littéraire son nouveau roman, "Les perroquets de la place d’Arezzo" aux éditions Albin Michel.
 / ©
/ ©
  • Entretien samedi à 14h Strada 1
  • Le spectacle d'Eric-Emmanuel Schmitt (il parle littérature) est déplacé au cinéma La strada de Mouans-Sartoux (au lieu du parc du château). Horaire inchangé : 20h45. Billeterie: 8 euros
  • Dédicace dimanche à 14h (parvis de la médiathèque)

Pinar Selek

Née à Istanbul. Sociologue réputée, ses travaux portent sur les minorités opprimées par la République turque. Engagée pour la défense des droits et la paix en Turquie. Accusée à tort de terrorisme, condamnée à perpétuité, elle est exilée en France. "La maison du Bosphore" son premier roman aux éditions Liana Levi, est paru en 2013.
  • Débat « Les femmes : même pas peur » Samedi 5 octobre à 17 h (Salle Léo Lagrange)
  • Rencontre-Lecture dimanche 6 octobre à 14 h (Aquarium Médiathèque)

A suivre également

Léonora Miano

Dans "La saison de l'ombre" (Editions Grasset), Léonora Miano revient sur la traite négrière pour faire entendre la voix de celles et ceux à qui elle a volé un être cher. L'histoire de l'Afrique sub-saharienne s'y drape dans une prose mystérieuse, imprégnée du mysticisme, de croyances, et de « l'obligation d'inventer pour survivre. »

"Lors qu'on parle de ce qu'a été le trafic négrier pour l'Afrique souligne Leonora Miano, on oublie ces millions d'anonymes à qui quelqu'un a été arraché.  
Les mères, les promises, les fiancés, les frères( ) Tout est devenu  tellement abstrait qu'on ne semble plus se souvenir que c'est sur des êtres humains que cette horreur a fondu"

Léonora Miano est née en 1973 à Douala, au Cameroun, où elle passe son enfance et son adolescence, avant de s’installer en France, en 1991. Elle est l’auteur de six romans, dont L’intérieur de la nuit (Plon, 2005), Contours du jour qui vient (Prix Goncourt des lycéens, 2006, Plon) et Les Aubes écarlates (2009), deux recueils de textes courts et un texte théâtral.
  • Rencontre lecture samedi de 14h à 15h (Aquarium médiathèque)

Yasmina Kadra

"Les anges meurent de nos blessures" (Editions Julliard)
Dans une évocation de l'Algérie de l'entre-deux-guerres, Yasmina Khadra met en scène, plus qu'une éducation sentimentale, le parcours obstiné d'un homme qui n'aura jamais cessé de rester fidèle à ses principes, et qui ne souhaitait rien de plus, au fond, que maîtriser son destin.
  • De 16h30 à 17h30 samedi Entretien

Le programme complet du Festival du livre:

 

Sur le même sujet

Nice: temps forts de l'Half Iron Man

Les + Lus