Les gardiens des prisons des Alpes-Maritimes manifestent après l'agression de Vendin-le-Vieil

Publié le Mis à jour le

Ils ont protesté tôt ce matin contre l'agression de trois gardiens par un détenu jihadiste dans la prison de Vendin-le-Vieil, au sud de Lille.

Les gardiens des maisons d'arrêt de Nice et Grasse se sont rassemblés ce matin avant la prise de service et ils ont bloqué l'accès des établissements, à l'appel de trois syndicats l'Ufap-Unsa Justice, syndicat majoritaire, la CGT Pénitentiaire et FO Pénitentiaire. Ils dénoncent des conditions de travail qui mettent en péril leur sécurité et veulent montrer leur solidarité avec leurs collègues de Vendin-le-Vieil la semaine dernière.


L'agression a eu lieu jeudi dernier, non loin de Lille, à la prison de  Vendin-le-Viel. Trois surveillants ont été été blessés à l'arme blanche par l'islamiste allemand Christian Ganczarski, un des instigateurs de l'attentat contre la synagogue de Djerba en Tunisie, qui avait fait 21 morts en avril 2002. Les syndicats critiquent en particulier le récent allégement des conditions de détention de l'agresseur et ils ont appelé à un mouvement de protestation.
Dans chaque maison d'arrêt, les surveillants dénoncent leurs conditions de travail.