Justice : l'enquête sur les inondations de 2015 à Mandelieu pourrait être classée sans suite

Les plaignants ont quatre mois pour étudier le dossier et faire part d'éléments nouveaux au parquet de Grasse. / © Jean-Paul Bierlein - FTV
Les plaignants ont quatre mois pour étudier le dossier et faire part d'éléments nouveaux au parquet de Grasse. / © Jean-Paul Bierlein - FTV

Après 4 ans d'enquête, la procureure de Grasse n'a pas trouvé de responsabilité dans ce drame. Le parquet propose aux plaignants de revoir le dossier et d'apporter des éléments nouveaux qui pourraient rouvrir l'enquête. Dans le cas contraire, ce serait le classement sans suite.
 

Par Aline Métais

C'est un deuxième choc. Les plaignants de la résidence du Cap Vert de Mandelieu sont repartis stupéfaits du tribunal de Grasse. Leur plainte risque d'être classée sans suite...

Réexaminer le dossier


Qui est responsable des quatre personnes mortes pendant les inondations de 2015 à Mandelieu ? Pour la procureure de Grasse, Fabienne Atzori, impossible de répondre à cette question. Après 4 ans d'enquête, elle n'a pas trouvé de responsabilité. Mais, fait assez rare dans le traitement judiciaire, la procureure a proposé aux plaignants de réexaminer le dossier.

Classée sans suite 


Si ils trouvent des éléments à charge, le parquet pourrait revoir sa position. Les parties civiles ont dont 4 mois pour "refaire l'enquête". Mais si aucun élément n'apparaît, l'affaire pourrait être classée sans suite. Pour maître Roseline Eydoux, avocate de 4 familles de victimes, cette proposition inédite est incompréhensible : 
 

Ce n’est pas notre profession  de conduire des investigations ! Quatre ans pour en arriver là, c’est un sentiment d’incompréhension et de mépris des victimes.

Architecte, syndic de co-propriété, mairie, état... Aucun des acteurs ne semble responsable matériellement ou administrativement au regard de la loi. Or, la résidence était située en zone rouge et donc soumise à certaines obligations. 
 

Lourd tribut

Quatre personnes sont décédées en tentant d'aller récupérer leur véhicule dans le parking souterrain en octobre 2015. / © FTV
Quatre personnes sont décédées en tentant d'aller récupérer leur véhicule dans le parking souterrain en octobre 2015. / © FTV
Au cours des inondations de 2015, le plus lourd tribut avait été payé par la commune de Mandelieu-la-Napoule : les secours avaient retrouvé les corps de huit personnes dans les parkings souterrains de plusieurs résidences. A chaque fois, les victimes étaient mortes noyées en tentant d'aller chercher leur véhicule.

Aucun juge d'instruction n'a été nommé dans cette affaire. 






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus