Maison d'arrêt de Grasse : un détenu traverse les murs du quartier disciplinaire de la prison

La maison d'arrêt de Grasse. / © France 3 Côte d'Azur
La maison d'arrêt de Grasse. / © France 3 Côte d'Azur

Un détenu de la maison d'arrêt de Grasse dans les Alpes-Maritimes a, par deux fois, traversé les murs du quartier disciplinaire puis s’est attaqué au grillage de la cour de promenade avant d’être repris par les surveillants.

Par Anne Le Hars

Les faits se sont déroulés le vendredi 3 août dernier et ont été révélé ce week-end. Un détenu de la maison d'arrêt de Grasse a, par deux fois, traversé les murs du quartier disciplinaire puis s’est attaqué au grillage de la cour de promenade avant d’être repris par les surveillants. Les syndicats qualifient leur établissement de "Prison en carton". 

Les explications :
Ce défaut de construction ne concerne que les murs mitoyens des cellules, et non ceux qui donnent sur l'extérieur, a indiqué M. Segaud qui a précisé que la prison de Grasse, ouverte en 1992, faisait partie du programme "13.000" qui avaient vu la construction de 13.000 places dans de nouveaux établissements.

Les représentants du syndicat FO nous ont confirmé l'information sans pour autant vouloir s'exprimer. Sur leur blog en ligne leur avis est clair : "nous avons une prison en carton ! Les détenus passent à travers les murs, accessoirement ils passent aussi à travers les grillages des cours de promenade."
 
Au mois de mai, FO faisait part d’un autre évènement, des détenus mineurs avaient abattu sept murs de cellules pour aller en tabasser un autre. Pour FO "il semble que le problème ne soit pas encore réglé."

Les surveillants de Grasse ont peur de subir le même genre d’évasion.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus