• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Retour au calme à la maison d'arrêt de Grasse après un dimanche sous tension

Deux détenus ont refusé de remonter dans leur cellule après la promenade ce dimanche. / © MAX PPP
Deux détenus ont refusé de remonter dans leur cellule après la promenade ce dimanche. / © MAX PPP

Deux détenus armés de lames de rasoir ont refusé de regagner leur cellule après la promenade, mais ils ont été maîtrisés. Ce matin, la situation est revenue à la normale.

Par Catherine Lioult

Deux détenus de la maison d'arrêt de Grasse  ont refusé de gagner leur cellule après la promenade de 11h30 ce dimanche ce dimanche.
Ils étaient armés de lames de rasoir et l'un d 'eux n'a pas hésité à s'automutiler.
La direction de l'établissement a fait appel aux forces de l'ordre pour sécuriser l'établissement, pendant que dix agents de la pénitentaire, équipés chacun d'une tenue pare coups, sont parvenus à faire entendre raison à l'un des deux détenus. L'autre, qui avait foncé sur le personnel, a été maîtrisé.
Hervé Segault, surveillant de prison et  secrétaire FO explique que ces deux détenus n'avaient pas de revendications particulières, et qu'il s'agit d'un acte isolé.

Un dimanche sous tension


Les deux détenus ont été mis à l'isolement. Toujours selon Hervé Segault, la tension est toujours vive après une intervention de cette nature. Les promenades de l'après-midi ont été retardées. Ce lundi matin, tout était rentré dans l'ordre.
Le responsable FO rappelle que 706 hommes sont actuellement en détention à la maison d'arrêt de Grasse pour 576 places.

La situation est normale avec une surpopulation acceptable de 122 % et un nombre de surveillants quasi conforme à l'organigramme de référence


toujours selon le délégué syndical. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Desaunay (06)

Les + Lus