• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Une plantation historique de jasmin renaît à Grasse

Plantation de jasmin à Grasse / © France 3 Côte d'Azur
Plantation de jasmin à Grasse / © France 3 Côte d'Azur

C'est une renaissance. Une propriété en friche depuis 40 ans a retrouvé des agriculteurs grâce à la création d'une coopérative d'investissement collectif. Un dispositif unique en France. 
 

Par Pierre-Olivier Casabianca


C'est une première en France.  Pour préserver des terres agricoles, une propriété agricole a été achetée grâce à la création d'une coopérative d'investissement collectif. Cette coopérative regroupe l'Etat, la région et les professionnels du secteur.
Son rôle : aider les agriculteurs à s'installer.
A Grasse, ce dispositif va permettre la renaissance d'une plantation historique de jasmin. 
 


C'est la Safer, un organisme de l'Etat qui a permis le financement du projet. "Si on n'était pas intervenus, cette propriété aurait pu partir à d'autres utilisations. Là, on va installer un jeune qui va pouvoir rester ici en tant qu'agriculteur", explique Patrice Brun, président de la Safer.
 


Grâce à ce système, les actuels propriétaires ne détiennent qu'1/5ème des parts de l'exploitation. D'ici 5 ans, ils pourraient en devenir propriétaire. 
D'ici là, le jasmin devrait entièrement recouvrir cette propriété de 1 hectare. Cette exploitation pourrait devenir l'une des plus importantes de la région. 
 

Comment fonctionne la coopérative d'investissement collectif ?

Propriétaire des terres, la SCIC (Société Coopérative d’Investissement Collectif) signe un bail rural avec l'agriculteur, d'une durée de 7 ans minimum. L’exploitant agricole est également la seule personne physique à pouvoir entrer au capital de la SCIC. Lors de la vente, il sera prioritaire sur le rachat du foncier et sera agréé par la SAFER dans le cadre de ses procédures légales.

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus