• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Il existe dans le Sud-Est des communes pénalisées au plan médical : Exemple Carcès (Var)

Carcès a eu recours à un médecin généraliste roumain / © France 3 Côte d'Azur
Carcès a eu recours à un médecin généraliste roumain / © France 3 Côte d'Azur

7 Maisons régionales de santé vont prochainement voir le jour en Paca. Des établissements qui devraient accueillir en plus des médecins généralistes, praticiens spécialisés et services para-médicaux.

Par Yves Lebaratoux

19 octobre 2012, un accouchement dramatique sur l'autoroute dans le Lot relance le débat sur la désertification médicale en milieu rural.
Le contexte : des manifestations contre les fermetures de maternité, le regroupement d'établissements hospitaliers, la difficulté d'attirer de nouveaux médecins en milieu rural. Avec 345 médecins pour 100 000 habitants, la France ne se trouve pas dans une situation critique. Les médecins seraient simplement mal répartis.
Dans les Alpes-Maritimes, il y a des zones déshéritées : Levens, Contes, Castagniers. Dans le Var aussi : St Antonin du Var et Correns; l'accès aux médecins généralistes est difficile (plus de 45 minutes de trajet).
Exemple dans le village de Carcès dans le Centre-Var qui fait construire une maison médicale et a eu récemment recours à un médecin généraliste roumain pour éviter de tomber dans le même écueil.

Voilà 5 mois que le Dr Turcan exerce à Carcès. Originaire de Roumanie, il prend doucement ses marques. 
Il est à présent l'un des 4 médecins généralistes du village. Mais d'après les patients, ce n'est pas suffisant.
Il y a quelques mois, le prédécesseur du Dr Turcan a pris sa retraite mais non sans mal. Faute de trouver un remplaçant en France, après 2 ans de recherches, il a finalement fait appel à un homologue roumain.
Comme le Dr Turcan, près de 20 000 praticiens exerçant en France ont obtenu leur diplôme à l'étranger, soit 7% des médecins.
Pénibilité du travail, surcharge de patients, horaires extensibles. Selon ce médecin carçois à la retraite depuis une vingtaine d'années, rien n'encourage l'installation des médecins en milieu rural.
Carcès n'est pas pour autant un désert médical, selon l'Observatoire Régional de la Santé. Dans le canton, on compte 7 médecins pour 9000 habitants, et les patients ont accès à l'offre de soins en moins de 45 minutes.
Mais cette population est vieillissante et le territoire manque de praticiens spécialisés. Fin 2013, une maison régionale de santé se dressera ici pour répondre à la demande de soins.
Au total, 7 maisons régionales de santé vont prochainement voir le jour en Paca. Des établissements qui devraient accueillir en plus des médecins généralistes, praticiens spécialisés et services para-médicaux.

DMCloud:14124
La commune de Carcès confrontée à des problèmes d'ordre médical
Reportage : Céline Rolland, Jean-Paul Bierlein, Johann Gross

 

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06)

Les + Lus