Par arrêté en date du 1er février 2016, paru au Journal officiel de la République française du 2 mars 2016, les communes de Mandelieu-la-Napoule sont reconnues victimes de catastrophe naturelle au titre des Mouvements de terrain (hors sécheresse géotechnique) du 3 octobre 2015 au 4 octobre 2015

Par arrêté en date du 1er février 2016, paru au Journal officiel de la République française du 2 mars 2016, les communes de Mandelieu-la-Napoule et Nice sont reconnues victimes de catastrophe naturelle au titre des Mouvements de terrain (hors sécheresse géotechnique) du 3 octobre 2015 au 4 octobre 2015.

Il est rappelé que les sinistrés disposent de 10 jours à compter de la parution de l’arrêté précité pour déposer un état estimatif des pertes qu’ils ont subies auprès de leurs compagnies d’assurance, afin de bénéficier du régime d’indemnisation instauré par la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982 modifiée.

Le plus lourd tribut avait été payé par la commune de Mandelieu-la-Napoule (ouest du département), où les secours  avaient retrouvé les corps de huit personnes dans les parkings souterrains de plusieurs résidences proches. Les victimes étaient allées récupérer leur véhicule.