Isola 2000 fête ses 50 ans : les souvenirs d'une des premières commerçantes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Thurier
Un 16 décembre 1996 à Isola 2000.
Un 16 décembre 1996 à Isola 2000. © COR. / AFP

Roberta Del Bagno, surnommée Babeth, a vécu l'ouverture de la station de ski Isola 2000 dans les Alpes-Maritimes, il y a une cinquantaine d'années. Dans les années 1970, elle a travaillé dans un restaurant puis dans un hôtel. Elle nous raconte.

Roberta Del Bagno est arrivée au restaurant "La Bartavelle" alors qu'il n'y avait encore que quelques pistes de ski à Isola 2000. 50 ans après l'ouverture de la station de ski, celle que tout le monde appelait alors Babeth nous raconte ses souvenirs de la station du Mercantour.

Isola 2000 a été créée en 1971, après le traité de Paris (1947), qui a permis à la France et à l'Italie de se partager les terres alentours. Un groupe britannique, le Bernard Sunley Investments Trust Limited (BSIT), aménage alors la vallée du Chastillon pour y créer des pistes de skis et des logements pour les vacanciers.

Au moment de l'arrivée de Roberta Del Bagno, Babeth pour les amis, la station comptait alors "un ou deux hôtels" et aucun autre restaurant.

A l'époque, tous les établissements appartenaient au groupe BSIT qui avait permis l'ouverture de la station. 

Il y avait un véritable esprit d'équipe. On travaillait tous main dans la main. On était solidaires parce qu'on était tous logés à la même enseigne.

Roberta Del Bagno

L'ancienne salariée de la Bartavelle se souvient que la neige tombait "en abondance" dans les années 1970. Il y en avait tellement que la station organisait parfois des ouvertures improvisées les week-ends de novembre, avant l'ouverture officielle de la station et de son front de neige bien connu :

"On faisait annoncer l'ouverture à la radio et ensuite tous les Azuréens venaient pour le week-end, se remémore Roberta. Alors, on aidait tous au service, à l'hôtel, on ne se posait pas de question."

Avant d'être la station familiale des Azuréens, Isola 2000 voyait arriver "des gens des quatre coins du monde", assure Roberta. Anglais, Espagnols, Italiens, Sud-Africains... Elle en a vu du monde passer dans son restaurant ! "C'était une clientèle haut de gamme, des clients fortunés !" 

Même le prince Charles d'Angleterre est venu glisser quelques pentes, rapportait Le Monde en 1983.

L'ancien président d'Haïti aussi :

Trois jours sans eau ni électricité

Elle se souvient d'un épisode marquant pour la station. Dans les années 1970, alors que la station n'était ouverte que depuis quelques saisons, de grosses chutes de neige ont totalement bloquées les routes d'accès. "Nous nous sommes retrouvés sans eau ni électricité pendant 3 jours !" 

Elle dirigeait alors l'hôtel "Le Pas du Loup" - un établissement toujours ouvert à ce jour. 

On distribuait de l'eau minérale en bouteille aux clients et on faisait la cuisine dans la cheminée.

Roberta Del Bagno

Après trois jours de mésaventures, les clients ont pu être évacués par hélicoptères. Mais les ennuis ne se sont pas arrêtés là pour Babeth ! "Ils n'étaient pas tous très corrects, ils ne voulaient pas payer la facture d'hôtel alors que nous n'y étions pour rien si la route avait été bloquée !"

Malgré cet épisode désastreux, Roberta Del Bagno garde un très bon souvenir de ses années à Isola 2000, et même quelques amis qu'elle s'est fait du temps où elle dirigeait le Pas du Loup !

Au début des années 1980, alors que le groupe britannique qui détenait la station l'a revendue à un certain Ziad Tiakieddine, Babeth y voit le bon moment pour passer à autre chose et redescendre sur la côte. 

▸ Retrouvez le JT de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur en direct d'Isola 2000 ce samedi 4 décembre, à l'occasion de la réouverture de plusieurs domaines skiables de la région.

En immersion avec les skieurs et pisteurs et auprès des commerçants et hôteliers, nous évoquerons le plaisir de ces retrouvailles montagnardes ainsi que les enjeux économiques.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.