Alpes-Maritimes : l'ancien maire de Mouans-Sartoux, André Aschieri, est mort

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Le maire de la commune à l'origine de nombreuses initiatives en faveur du développement durable dans sa commune, est décédé a-t-on appris ce lundi 6 décembre.
Le maire de la commune à l'origine de nombreuses initiatives en faveur du développement durable dans sa commune, est décédé a-t-on appris ce lundi 6 décembre. © PATRICK CLEMENTE / MAXPPP

André Aschieri, l'ancien maire emblématique de Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes s'est éteint. Il était âgé de 84 ans. Il avait dirigé la ville durant 41 ans.

Une vie à faire de Mouans-Sartoux la plus innovante de la Côte d'Azur en matière de développement durable et de bien-être pour ses habitants. L'ancien maire André Aschieri est mort, a-t-on appris ce lundi 6 décembre. Homme de gauche, écologiste convaincu, il a marqué l'histoire de sa ville.

La triste nouvelle a été relayée par Gilles Perole un des adjoints de la mairie du bassin cannois, comportant un long message d'hommage sur les réseaux sociaux. 

Pour lui, "André Aschieri a laissé un héritage colossal et inspirant. Sa proximité et la complicité sincère qu’il entretenait avec chacune et chacun d’entre-nous nous manquait déjà, depuis son départ de la mairie en 2015."

Vers 13 heures ce lundi, c'est la maire-adjointe et conseillère générale des Alpes-Maritimes, Marie-Louise Gourdon, qui a confirmé cette information par téléphone aux équipes de France 3 Côte d'Azur.

Une communication officielle des équipes de la ville est prévue dans l'après-midi.

Des décennies à la tête de la commune

André Aschieri est un enfant du pays. Il est né en 1937 à Mouans-Sartoux,  il y deviendra professeur de mathématiques en collège. 

D'abord simple simple conseiller municipal (1965), puis comme maire dès 1974

C'est son fils, Pierre, qui lui a succédé en 2015 à l'âge de 51 ans, après un vote au cours duquel il a récolté près de 77% des voix. André Aschieri avait dû quitter son mandat pour des raisons de santé.

De nombreux mandats et des hommages

Au-delà de son poste de maire, André Aschieri a occupé de nombreux mandats. Il a notamment été conseiller régional et vice-président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais aussi député de la 9e circonscription des Alpes-Maritimes pendant plus de 5 ans. 

L'actuel président de la région, Renaud Muselier a "salué un serviteur de l’intérêt général, pour ses concitoyens, avec une empreinte particulière laissée dans les domaines de l’art contemporain et du livre !"

La maire de Cannes, retient lui "une vision écologiste concrète (...) Il était resté fidèle à la gauche sans sectarisme et sans non plus manquer de savoir-faire tactique."

Le maire de Grasse, la commune limitrophe, a également réagi. Jérôme Viaud décrit "un homme de convictions, un humaniste écologiste aux idées avant-gardistes, une figure à part de la vie politique locale". 

Un autre voisin de la commune, le maire de Mougins Richard Galy, s'est dit "très triste d'apprendre sa disparition, c'est une personne que j'ai bien connu pendant 30 ans, que j'ai apprécié. C'est un maire qui s'est donné énormément à sa commune avec beaucoup de dévouement et d'abnégation. Il était très apprécié. On pouvait même l'admirer."

Charles Ange Ginésy, le Président du Département des Alpes-Maritimes, a fait savoir par communiqué qu'il rendait "hommage à l’homme de terrain et à son engagement en matière d’écologie. Sérieux, dévoué et efficace, André Aschieri a toujours su concilier humanité et pragmatisme dans l’accomplissement de ses missions".

Même tonalité pour Loïc Dombreval, le député azuréen de la majorité qui a spécifié que "tous ces combats furent victorieux, car André Aschieri n’a rien lâché, fidèle à des convictions qui ont fait de Mouans-Sartoux une commune précurseur du développement durable." 

Engagé pour l'écologie

André Aschieri a porté haut les couleurs de l'écologie. Apparenté les Verts lors de son élection de député, en 1997, il n'a pas pour autant rejoint le parti ou plus tard Europe Ecologie. Il a créé l'Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) puis a été à l'origine de la création de l'Établissement français du sang.

C'est dans ses actions et sur son territoire qu'il a porté l'étendard du développement durable. En luttant, par exemple, contre la construction de l'autoroute A8 bis qui devait passer entre Grasse et Vence, ou en refusant l'implantation du magasin IKEA en périphérie de la commune.

Pour le maire de Mougins, Richard Galy, les actions menées par André Aschieri à Mouans-Sartoux ont été une inspiration : "Il faut reconnaitre aussi qu'il a développé un projet qui reste aujourd'hui exemplaire, qui est celui de la régie agricole, qui est inscrite dans le programme de mon mandat et que l'on est sur le point de développer d'ici l'année qui vient."

André Aschieri a permis aux cantines des écoles d'être alimentées en produits issus de l'agriculture biologique, et provenant de terrains mouansois, gérés par la ville. Une démarche unique dans la région qui aura nourri des vocations chez certains de ses voisins. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.