Les Nuits du Sud à Vence se réinventent... Rendez-vous les 28 et 29 juillet !

Cette année rime avec nouveautés pour le festival vençois ! Finis les 10 jours de festivités, place à un format allégé, mais tout en conservant son identité. Des concerts le soir, des événements en journée, le tout gratuit, les Nuits du Sud n’ont pas dit leur dernier mot.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Comme partout, les restrictions budgétaires n’ont pas épargné la culture à Vence. Un coup dur pour les équipes qui ont finalement su se challenger pour proposer en 2023 une « parenthèse » musicale plus qu’en« chant »és !

Reggae et électro : la musique avant tout

Ça reste le cœur du festival et c’est tant mieux. Les Nuits du Sud ont choisi de thématiser leurs soirées musicales en proposant deux univers totalement différents.

  • Le vendredi 28 juillet, quatre artistes aux accents reggae et dub.

Mas Kit. Le rappeur Niçois sait donner de sa personne sur scène. Énergiques, voire électriques, ses concerts sont de véritables shows. Avec des textes impactants et des rythmes entêtants, il arrive à conquérir un public de plus en plus nombreux.

Mariaa Siga. Depuis 10 ans, ses chansons racontent la vie quotidienne au Sénégal. Après être passée sur de nombreuses scènes africaines, la voici désormais en France, installée à Mandelieu. Née en Casamance, sa musique reflète sa culture, un mélange très réussi de rythmes diolas, blues ou encore reggae. L'artiste était d'ailleurs l'invitée de music.box, l'émission musicale de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Brain Damage. L’art du remix, ça le connaît et le dub, n’en parlons pas ! Il est d’ailleurs considéré comme l’un des fondateurs de la scène dub en France. Entre reggae et transe, le Français a su exporter son style à l’étranger.

Manudigital feat Caporal Negus. Vous ne connaissez pas le reggae digital ? C’est le moment de découvrir avec le maître en la matière. Avec son petit clavier MT-40, il produit et joue littéralement dans le monde entier, sur les trottoirs, dans un square, une terrasse…

  • Samedi 29 juillet, électro, pop, ça va bouger !

Jude Todd. Autodidacte, il a appris la guitare tout seul. Interprète, il est aussi auteur et compositeur. Franco-britannique, le jeune homme est très inspiré par les sonorités anglaises, le son pop rock des années 70 à 90, qui ont d’ailleurs bercé son enfance. Découvrez son passage dans music.box, notre émission musicale, à voir un mercredi par mois.

Adrï. Une musique entre hip-hop et pop, des airs mélodieux et des textes saisissants, le jeune niçois a tout pour plaire. Il revient en terres vençoises qui lui ont porté chance l’an dernier puisqu’il a remporté le prix du jury talents Nuits du sud.

Alligatorz. Un duo de DJ pour de l’électro aux sonorités latinos. Et, derrière leurs masques de crocodiles, des hommes d’expérience. L’un était membre d’Hocus Pocus et C2C et l’autre Caravan Palace. Le décor est planté !

Pfel & Greem. Attention, voici des artistes aux nombreuses récompenses. DMC, victoires de la musique… On peut dire que leur musique est connue et reconnue. Issus du célèbre collectif C2C, ils s’associent pour offrir un show entre électro et hip-hop.

Un lieu de vie jour et nuit

Au-delà de la partie concert et animations musicales qui commenceront chaque soir dès 19h, Les Nuits du Sud investissent les matins et les après-midi.

Vous pourrez partager des moments privilégiés avec les artistes. Le vendredi 28 juillet, atelier chant avec Mariaa Siga de 11h à 12h, le samedi 29 juillet, atelier d’écriture avec Mas Kit & Adrï de 16h à 17h et atelier The Voice avec Jude Todd.

Des séances de cinéma seront proposées pour toute la famille. Le vendredi à 14h00, diffusion du film « Méditerranée » de Caroline & Jérôme Espla et le lendemain à la même ce sera « Claude McKay, de Harlem à Marseille » de Matthieu Verdeil.

Et, puis tout au long de ce week-end, des espaces pour pouvoir se relaxer, s’amuser et se sustenter ! Transats, tournoi de pétanque, graff, coin lecture… Bien plus qu’un festival, un événement unique à ne pas manquer.

Festival Nuits du Sud
Place du Grand Jardin à Vence
Les 28 et 29 juillet
Gratuit
Site internet