Ligue 1: Reims - Nice 3-1 : un coup d'arrêt pour les Aiglons

Nice s'est incliné dans les dernières minutes du match samedi soir à Reims. Les Aiglons n'ont cadré qu'un seul de leurs tirs. Difficile d'espérer une victoire dans ces conditions. Nice chute de la 12ème à la 15ème place.

Cvitanich a encore marqué mais Nice n'a cadré qu'un seul de ses tirs !
Cvitanich a encore marqué mais Nice n'a cadré qu'un seul de ses tirs ! © AFP
Reims, vainqueur de Nice 3-1 dans les dernières mintues grâce à un doublé de Courtet, a enchaîné quatre succès de suite sur sa pelouse et figure à une inattendue quatrième place avant les derniers matches de la 8e
journée, dimanche.
Follement encouragés parleurs supporteurs, les Rémois ont converti leur première véritable occasion. Diego, absent depuis deux semaines (blessé à une cuisse), n'a pas manqué son retour. Un appel dans le dos de la défense, un caviar de Devaux, et le Brésilien n'a plus eu qu'à fixer Civelli et Delle pour ouvrir le score (16e).

Deux buts encaissés dans les dernières minutes

Après l'égalisation niçoise contre le cours du jeu (par Cvitanich, 62e), les Rémois ont dû se faire violence pour arracher leur victoire dans les dernières minutes de la partie. Courtet, quatre buts depuis le début de la saison, a fait chavirer le stade Auguste-Delaune en marquant deux fois en sis minutes (87e, 90+3e).
Outre son but, Nice n'a été dangereux qu'une seule fois en première période, sur un coup franc direct que Diaz a envoyé sur la barre (45). Cvitanich (quatrième but également) a profité d'un contre favorable pour égaliser
depuis l'entrée de la surface de réparation. Courtet, entré en jeu en seconde période, s'est offert un doublé. D'abord en reprenant un ballon mal renvoyé, puis en ajustant Delle de près sur un dernier contre.

Les réactions:


Hubert Fournier (entraîneur de Reims): " Nous avons fait une très bonne première période, nous avons maîtrisé. Nous menons logiquement. Mais le point négatif de la soirée, c'est l'entame de la seconde période. Nous avons laissé le ballon à Nice, et logiquement aussi, Nice a égalisé. Il y a des matches pour les remplaçants, c'en était un ce soir. Courtet, bien sûr, mais aussi les rentrées de Ramaré et Ghilas ont été décisives. C'est une belle satisfaction. Ça montre, une de fois de plus, que tout le monde est concerné. Nous sommes satisfaits du total de points. Courtet, ce n'est pas une surprise,il confirme. "

Claude Puel (entraîneur de Nice): "C'est un coup d'arrêt pour nous. Jusqu'à présent, nos matches étaient bons dans le contenu. Là, il nous a manqué une première mi-temps pour réussir un match plein et espérer autre chose ce soir. On joue les matches pour les gagner, on ne pensait pas à notre série d'invincibilité.
Mais la manière avec laquelle nous sommes entrés dans ce match et joué la première période ne pouvait pas nous faire gagner. Après la pause, toute l'équipe s'est bien reprise."



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football ogc nice