Lionnel Luca (UMP) ironise sur Hollande et le crash de l'Airbus allemand: incident à l'Assemblée

Publié le Mis à jour le

Le député UMP des Alpes-maritimes Lionnel Luca a voulu faire de l'humour sur le crash de l'Airbus mardi en France, en ironisant sur Twitter au sujet des réactions de François Hollande, ce qui a provoqué un bref incident à l'Assemblée.

"On croyait avoir perdu FH depuis ce week-end électoral meurtrier. On vient de le retrouver comme commentateur du crash de l'A320! Reconversion", a écrit sur le réseau social ce parlementaire des Alpes-Maritimes, peu après cet accident d'un appareil de la compagnie allemande Germanwings qui a fait 150 victimes.

"Choquée"

Ce tweet a suscité l'indignation de la députée socialiste Sabine Buis, qui, lors de la séance des questions au gouvernement, s'est dite "choquée qu'un député UMP puisse ironiser sur ce crash par un tweet notamment".

Bronca

Les propos de Sabine Buis ont à leur tour provoqué une bronca des députés UMP qui ont protesté en se levant et en claquant leurs pupitres, tandis que quelques députés socialistes criaient "Luca, Luca".

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, est monté au "Perchoir" pour s'entretenir avec le président de l'Assemblée, Claude Bartolone.
##fr3r_https_disabled##

Minute de silence

Celui-ci, qui avait fait observer par l'Assemblée une minute de silence au début de la séance en hommage aux victimes de crash, a alors calmé le jeu sous les applaudissements de l'ensemble de l'hémicycle:

"face à de tels événements, c'est la solidarité de tous qui s'exprime, et la seule expression qui compte, c'est celle qui s'est exprimée tout à l'heure".

François Hollande a téléphoné mardi, après la catastrophe, à Angela Merkel pour lui exprimer son soutien et a indiqué, après un entretien avec le roi d'Espagne Felipe VI, en visite à Paris, qu'il n'y avait sans doute pas de victimes françaises.
 
Lors de la campagne présidentielle de 2012, lors d'un meeting, Lionnel Luca
s'en était pris à Valérie Trierweiler, alors compagne de François Hollande. "Hollande
(...) a retrouvé une femme, Valérie Rottweiler. Et c'est pas sympa pour le chien,
ça!" avait-il dit, des propos jugés "indignes" par le futur chef de l'Etat, et
condamnés par Nicolas Sarkozy.