À Menton, deux plages sont interdites à la baignade

L'une de ces plages, celle du Gorbio, est frappée d'une interdiction permanente de baignade à cause d'une mauvaise qualité de l'eau depuis cinq ans. Malgré cela, certains touristes et habitants viennent se baigner, sans forcément être au courant de ces arrêtés municipaux.

Ce mercredi matin, ils sont une trentaine à profiter du soleil sur la plage du Borrigo, située à proximité du casino de Menton (Alpes-Maritimes). Mais, depuis le 16 mai, un arrêté municipal interdit la baignade sur ce site.

Une interdiction affichée, mais pas sur toutes les entrées de la plage. Résultat, entre les touristes et les habitants présents à ce moment-là, peu étaient au courant.

"Ça me dégoute un peu"

L'arrêté "n'y est plus ! Il est normalement en haut des escaliers, il n'y est pas, j'ai regardé", assure Brigitte, une habitante mentonnaise. Quand on lui dit qu'il est affiché plus loin, à une autre entrée : "ah oui, donc il faut faire toute la longueur pour savoir si la baignade est autorisée ?"

Julie est venue passer plusieurs minutes dans l'eau avant de commencer sa journée de travail. Elle non plus n'était pas au courant de la mauvaise qualité de l'eau. "J'aurais bien aimé le savoir plus tôt !", s'étonne-t-elle quand on lui explique la situation. "Je n'y serai pas allée, je serai allée autre part. Ca me dégoute un peu !"

Ici, l'interdiction intervient alors que le Smiage maralpin et la communauté d'agglomération (CARF) réalisent des travaux d'entretien du Borrigo, un fleuve qui se déverse dans la mer Méditerranée à cet endroit-là. "C’est un curage de l'aval des zones couvertes pour favoriser le fonctionnement des pompes d’étiage", explique la CARF. Ces travaux doivent se terminer ce vendredi.

De nouvelles analyses de l'eau auront alors lieu afin de lever ou non l'interdiction de baignade.

Qualité de l'eau insuffisante depuis cinq ans

Un peu plus loin, à l'ouest de la ville, l'interdiction de baignade, mais aussi de pêche, est permanente autour de l'embouchure du Gorbio depuis... fin février.

Une interdiction demandée par le préfet, à la suite d'une qualité insuffisante de l'eau pour la cinquième année consécutive. La conséquence de l'activité humaine qui borde le cours d'eau, selon Marjorie Jouen, la secrétaire de l'association écologiste Aspona.

"Le Gorbio est un fleuve côtier qui coule depuis Gorbio et qui descend entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton", détaille Marjorie Jouen. "Beaucoup d'immeubles mélangent les pluviales et l'assainissement et ça tombe dans le Gorbio. On a découvert des infractions et, globalement, les gens n'y font pas du tout attention !"

En attendant de nouvelles analyses de l'eau, se baigner malgré l'interdiction peut entraîner une amende allant jusqu'à 35€. Rien n'empêche toutefois de venir sur ces plages pour bronzer et profiter d'un bain... de soleil !

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité