"Aidez nous à équiper nos artisans pour relancer l'activité": le cri du coeur d'une habitante de la vallée de la Vésubie

Alors que dans le haut-pays niçois, le bilan des crues ne cesse de s'alourdir, que trois mots d'ordre sont la priorité : rechercher les disparus, ravitailler les habitants et déblayer les routes, une petite voix s'élève pour sauver l'activité économique de la Vésubie. 
"On s'est fait c... à construire notre maison, nous on se les fait nous les maisons... Ici, on est à une heure de la côte en voiture, je ne me plains pas. Je l'aime la montagne." Ces mots, sont ceux de Erika, une jeune femme de Tende.

Ce mardi, en larmes, elle publie une vidéo sur les réseaux sociaux, un cri de douleur :L'armée, les sapeurs-pompiers, les gendarmes et bien sur les particuliers sont mobilisés depuis vendredi. L'aide, vient de la région et d'au delà.

C'est comme une mobilisation générale. Des convois apportent dans la Vésubie des produits de première nécessité : de l'eau, du papier toilette, des médicaments, de la nourriture pour bébé. Et des pelles et brouettes pour les décombres. La Vallée de la Roya est elle uniquement accessible par les airs.

A Roquebillière, où un couple de retraités a été emporté sur le toit de sa maison, les habitants notent leurs besoins sur un tableau devant la mairie.
 
Le secteur de Saint-Martin-Vésubie avant et après les intempéries :

"On ne veut pas être sous tutelle"

A ces listes de besoins matériels, Romane Raiberti-Ingigliardi, ancienne élue de Saint-Martin Vésubie dont la famile est installée sur place depuis le 13e siècle, veut ajouter des outils et du matériel pour les entrepreneurs locaux.

Vous savez cette vallée on l'aime. On ne la quitte que les pieds devant, on ne la quittera que comme cela.

Romane Raiberti Ingigliardi


Pour elle et d'autres habitants de ce secteur dévasté, l'important est de "réarmer" les artisans locaux. "C'est super toute cette aide d'urgence qui s'organise en ce moment, mais il ne faut aussi penser à réactiver l'économie locale. On ne veut pas être sous tutelle, il y a du travail pour tout le monde. Il ne faut pas écarter les savoir faire locaux."

Menuisiers, travailleurs de la pierre en montagne, couvreurs, plombiers... Ils sont nombreux dans ces vallées de la Vésubié, la Tinée mais aussi la Roya à vouloir faire renaître leurs villages, mais sans moyen, sans matériels et matériaux.
 Remettre les habitants au coeur de l'action. Aux côtés de Romane, Sandra participe aussi à l'appel aux dons. "Nous sommes pour certains descendus sur Nice, sans rien. On a besoin de vêtemetns, de produits alimentaires...On voudrait que les échanges se fassent simplement, directement comme de "particulier à particulier". 

Un immence élan de solidarité s’est mis en place dans le département des Alpes-Maritimes suite à ces intempéries. 

Ce mardi, la préfecture met en place une adresse mail dédiée afin de centraliser toutes les demandes de personnes qui souhaitent venir en aide aux sinistrés.

Pour les personnes souhaitant donner des denrées et/ou du matériel vous trouverez ci-dessous la liste des produits à privilégier :

- Des produits d’hygiènes
- Des produits d’hygiènes féminine -des couches -du lait -de l’eau -de la nourriture non périssable
- Des bouteilles de gaz -des bouteilles de gaz propane et butane (13kg)
- De la nourriture pour les animaux domestiques

L’adresse mail pour aider : pref-aide-intemperies@alpes-maritimes.gouv.fr


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries vallée de la roya nature parcs et régions naturelles parc national du mercantour