Fête du citron : trois questions à Faben, le père des NFT John Lemon

Pour la 89e édition de la Fête du citron de Menton, la mascotte John Lemon se transforme en NFT. On a posé trois questions à Faben, le street-artist azuréen qui a imaginé ces figurines numériques.

Pour évoquer le thème "Rock et opéra", la fête du citron de Menton (Alpes-Maritimes) innove cette année avec la création d'une collection de NFT avec 5 000 John Lemon différents mis en vente.

Les NFT sont des "non fongible tokens" ("jeton non-fongible" en français). Ils sont une sorte de certificat d'authenticité et de traçabilité permettant d’être le propriétaire exclusif d’un bien physique ou numérique, comme une œuvre d'art (peinture, photographie, figurine...). Ces jetons sont particulièrement prisés par les collectionneurs dans le milieu de l'art, qui se les échangent ou les revendent.

Derrière ces mascottes virtuelles se cachent la société My Hologram basée à Saint-André-de-la-Roche et le street-artist azuréen Faben, que nous avons rencontré.

Comment s'est passée la création de ces John Lemon numériques ?

Au départ, cela part d'un dessin de John Lemon que je crayonne puis, avec My Hologram, on va le texturer et le sculpter en digital. En parallèle, on crée tous les éléments séparément : par exemple 50 moustaches, 50 paires de lunettes, 50 attitudes (sourires et expressions du visage)...

On a beaucoup travaillé sur leurs attitudes car certains d'entre eux se produiront lors d'un concert holographique sur le palais de l'Europe pendant la Fête.

Au total, ces 5.000 NFT ont-ils tous la même valeur ?

Dans cette collection, 50 de ces NFT sont animés et sont donc super rares. Les autres NFT (non-animés) sont tous uniques : l'un aura par exemple un chapeau inspiré d'une de mes peintures, un autre possédera une guitare qu'on aura mis qu'une seule fois dans toute la collection. C'est un algorithme qui va assembler les attitudes et les accessoires en fonction de la rareté que l'on va définir.

Les NFT, est-ce vraiment l'avenir ?

En tant qu'artiste, pour moi, les NFT, oui, c'est l'avenir. Aujourd'hui, ça se démocratise, de plus en plus de personnes possèdent un wallet (portefeuille numérique, ndlr). C'est une révolution comme Internet ou les smartphones et elle va toucher tous les secteurs d'activité.

Cela permettra d'emmener la mascotte de la Fête du citron dans le metavers (un univers virtuel, ndlr). Chaque détenteur d'un John Lemon pourra l'utiliser pour jouer dans un jeu, se balader dans une ville ou rentrer dans un édifice historique. En attendant, les personnes le voient déjà comme un investissement personnel.

On en est vraiment au tout début. Je pense que tout, d'ici à 10 ans, passera par les NFT.

Rendez-vous du 11 au 26 février 2023

La 89e Fête du citron, sur le thème "Rock et opéra" aura lieu du 11 au 26 février à Menton. Sur les 5.000 John Lemon créés, 34 seront projetés en hologrammes sur la façade du Palais de l'Europe pour un concert virtuel et certains seront également visibles lors des corsos nocturnes du jeudi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité