"Je vais donner le meilleur de moi-même" : rencontre avec ces athlètes de Monaco en lice pour les Jeux des petits États d'Europe

Aux Jeux des petits États d’Europe : les Monégasques ont fait l’ouverture à Malte ce 29 mai. Les sportifs de la Principauté participent à la 19e édition de cette compétition qui rassemble les sportifs des pays de moins d'un million d'habitants. Elle se déroule jusqu'au 3 juin à Malte.

Les petits Etats comme les grands. Après une première édition annulée en 2021 à cause du Covid et une deuxième qui devait se dérouler en Andorre, les Jeux des petits Etats d'Europe, sous l’égide du Comité international olympique, reviennent enfin sur le devant de la scène. Ces jeux multisports réuniront à Malte, du 29 mai au 3 juin, les athlètes de 9 pays d’Europe dont 98 sportifs de Monaco. France 3 Côte d'Azur a pu rencontrer trois d'entre eux.

Anne, la senior de la compétition

 Anne Baldoni pratique le squash depuis l’âge de 17 ans. Alors que sa discipline avait été laissée de côté durant les derniers jeux des petits d’Etats d’Europe, pour cette édition 2023, elle sera de nouveau sous la lumière des projecteurs. L’équipe de squash de Monaco a pu bénéficier d’un entraînement intensif d’une semaine avec Mathieu Castagnier, un ancien numéro 1 Français.

Cette année, Anne se rendra à Malte avec ses filles. Une équipe hors du commun avec l’ambition de remporter une médaille d’or.

"J’ai 59 ans, mais comme je pratique ce sport tous les jours, je suis beaucoup plus en forme que mes amies parce que ça permet de brûler des calories ! Je vais donner le meilleur de moi-même et pourquoi pas essayer de décrocher une médaille."

Anne Baldoni, joueuse de squash

à France 3 Côte d'Azur

Téo, l'ambitieux

Téo Andant n’est pas monégasque mais a choisi de faire partie de cette délégation pour bénéficier d’un meilleur traitement. Ce coureur de 23 ans a un objectif très clair : moins de 46 secondes pour un 400 mètres.

Téo Andant était déjà présent lors des championnats d'Europe en salle qui ont lieu en Turquie en mars 2021.

Victorieux en 2017 et en 2019, il souhaite remporter un nouveau succès. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’entraîne tous les jours.

"L’ambiance est toujours formidable. En plus, je vais découvrir l’île de Malte où nous allons rester pendant une semaine. Je suis toujours content de participer à ces jeux."

Téo Andant Coureur

à France 3 Côte d'Azur

Pour cette édition, Téo Andant est plus prêt que jamais.

Cédric, le passionné

Ils ont beau être déjà médaillés, ils ne connaissent pas les jeux des petits Etats. C’est le cas Cédric Bessi, ce judoka de 33 ans, qui s’est notamment illustré à Tokyo en 2020, puis de nouveau à Tokyo lors des JO de 2021 lors desquels il avait fini en 8e place pour les poids légers. Fils d’un judoka, il pratique ce sport depuis tout jeune.

"Quand je quittais l’école, il fallait absolument que j’aille au judo. C’était mon univers d’évasion. Quand on m’a proposé, la question ne s’est pas posée."

Cédric Bessi Judoka

à France 3 Côte d'Azur

Il vise évidemment la médaille d'or.

Six jours de compétition

Cette 19e édition promet d’être captivante. Un millier d’athlètes venus de 9 pays européens de moins d’un million d’habitants comme l’Islande ou Chypre vont investir l’île de Malte pendant 6 jours. Ils seront en compétition dans 10 disciplines très variées comme le basket-ball, le rugby, le judo ou athlétisme.

Au total, 98 sportifs "rouge et blanc" ont été retenus pour cette grande compétition. En tout, dans cette délégation, on dénombre 60 hommes et 38 femmes. Avec les membres du staff médical, les dirigeants et les entraîneurs, ils seront au nombre de 135.

Les sportifs seront en lice dans 10 sports tels que le basket-ball, le tennis de table ou le squash qui fait son retour sur cette scène sportive après douze ans d’absence. Après 1987 et 2007, Monaco accueillera de nouveau les jeux des petits Etats en 2027.