La ville de Milan en Italie étouffe : elle est classée troisième ville la plus polluée au monde

Le smog étouffe Milan. Les voitures les plus polluantes ont été interdites de circulation ce mardi dans la ville du nord de l'Italie, mais aussi dans huit autres villes de Lombardie en raison d'un niveau très élevé de pollution atmosphérique dans cette riche région industrielle.

La Lombardie, qui abrite de nombreux élevages intensifs, a également interdit l'épandage de lisier sur les champs, une pratique qui entraîne une forte pollution par les nitrates. 

De longue date, le nord de l'Italie figure parmi les régions les plus polluées d'Europe. Le problème de la Lombardie est en partie géographique, la région étant située dans un bassin entre des montagnes, donc mal ventilée. 

Le ciel est gris même quand il n'y a pas de nuages. La qualité de l'air à Milan n'a jamais été bonne, maintenant elle est mauvaise"

Paolo Ciacco, 22 ans, un Milanais.

Mais les ONG de défense de l'environnement estiment que ce handicap sert trop souvent d'excuse aux autorités pour justifier les niveaux élevés de pollution de l'air, sans agir pour y remédier. 

Le maire de Milan, Giuseppe Sala, a réagi avec une certaine virulence, comme le montrent les images relayées par le média transalpin Oggi

Vous pensez vraiment que Milan est la troisième ville la plus polluée du monde ? Informez-vous, s’il vous plaît ! C’est embêtant de répondre sur ces sujets inexistants.

Le maire de Milan, Giuseppe Sala.

Le 18 février, l’entreprise suisse IQAir, qui fournit un classement mondial des villes les plus touchées par la pollution de l’air, a placé Milan sur la 3ᵉ marche du podium. -> Voir le classement en temps réel.

Toutes les villes de plus de 300 000 habitants ne sont pas incluses dans ces mesures, car la liste "s'efforce d'assurer une représentation complète des différents lieux du monde pour permettre des comparaisons significatives."

L'agence régionale pour la protection de l'environnement est moins alarmiste que ce classement privé, les données restent frappantes. Depuis le début de l'année 2024, pendant presque un mois au total, Milan était au-dessus des normes autorisées pour les particules fines, jusqu'à 30 fois au-dessus de la limite les jours les plus sombres.

Déficit de précipitations

Dans toute l'Italie, des régions souffrent de sécheresse ou d'un fort déficit de précipitations, notamment sur les montagnes, en particulier dans les Alpes.
Le manque de précipitations aggrave une situation déjà difficile, après les vagues de chaleur de 2023 qui ont fait baisser le niveau des réserves et augmenté la consommation d'eau. Le niveau des réserves d'eau a baissé de 23% par rapport à la moyenne des 14 dernières
années. 
Le Piémont, dans le nord-ouest du pays, a demandé lundi au ministère de l'Agriculture de déclarer l'état de catastrophe naturelle pour la sécheresse qui sévit dans la région, affectant les vignobles et provoquant des baisses "significatives" de la production de vin.