Les messes de nouveau autorisées : de Nice à Menton, "ça fait du bien de retrouver la communauté"

Officiellement, la reprise des cérémonies religieuses est maintenue au 3 juin. Mais samedi 23 mai, un décret avec application "immédiate" permet de nouveaux la tenue des offices, sous conditions.

Les messes ont repris dans le diocèse de Nice, comme ici, en l'église Saint-Pierre d'Arène.
Les messes ont repris dans le diocèse de Nice, comme ici, en l'église Saint-Pierre d'Arène. © FTV/Séverine Neuquelman
L'annonce de la reprise des offices religieux est arrivée un peu par surprise. Résultat, ce dimanche 24 mai, toutes les paroisses du diocèse de Nice n'ont pas pu célébrer la messe dominicale.

Ainsi, au sein de la paroisse Saint-Jérôme de Nice, un seul office a pu avoir lieu ce dimanche matin, contre cinq d'ordinaire. 150 fidèles se sont rassemblés en l'église Saint Jeanne d'Arc (qui a une capacité maximale d'accueil de 450 personnes). "Tout le monde avait un masque et s'est conformé aux procédures", précise François Banvillet, le curé de la paroisse.
 

Règles sanitaires strictes

Parmi les nouveautés ce matin-là : la communion, qui a été donnée uniquement dans la main par les quatre prêtres masqués et aux mains désinfectées.

Globalement, la reprise s'est bien passée, dans le respect des règles. - Vicaire général

La veille, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait donné le feu vert pour la reprise des cultes en France. Le 18 mai dernier, le Conseil d'Etat avait statué sur le "caractère disproportionné" de l'interdiction des réunions cultuelles.
 

Lignes directrices pour la reprise des cultes


Mais, pour cela, les églises doivent respecter des règles sanitaires précises : respect d'une distanciation physique d'"au moins un mètre" entre deux personnes et limitation du nombre de fidèles dans l'édifice religieux, port du masque obligatoire, contrôle des entrées et sorties et désinfection des mains devant les lieux de culte. Des mesures proches de celles adoptées à Monaco depuis le 4 mai.
 
Dans les rangs de l'église Saint Pierre d'Arène de Nice, les fidèles sont contents de revenir : "Ca fait du bien de retrouver les membres de la communauté" ; "Suivre la messe à la télévision, c'est bien, mais on ne partage pas avec d'autres".

"Les préfets de département pourront interdire l’ouverture ou ordonner la fermeture d’un lieu de culte si ces règles ne sont pas respectées", précise le communiqué de presse du Ministère de l'Intérieur.
 

Messe du souvenir à Menton

À Menton aussi, les messes ont repris. Le Père Philippe Guglielmi prépare d'ailleurs une "messe du souvenir" pour le samedi 6 juin à 11h en l'église du Sacré-Coeur. Objectif : rendre hommage aux personnes décédées pendant le confinement.

"Certaines familles voulaient être plus nombreuses et étaient déçues de ne pas avoir d'eucharistie", explique Jean-Pierre Labouré, le responsable des funérailles.

Au sein des quatre paroisses du secteur mentonnais, 52 familles ont demandé à participer à cette messe du souvenir. "Nous allons les inviter, ainsi que les élus des communes concernées, les pompes funèbres...", poursuit Jean-Pierre Labouré. "Ce sera un moment de recueillement pour que les familles puissent communier."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société déconfinement coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter