Monaco : distribution gratuite d'oranges amères dans les rues de la principauté

A Monaco, en janvier, les jardiniers de la Principauté commencent la traditionnelle récolte annuelle des bigaradiers, des oranges amères. La tradition veut que les passants puissent se servir comme ils le souhaitent. Mais l'importante quantité qui reste n'est pas jetée pour autant.

Elles donnent envie, belle couleur, belle odeur, mais il faut savoir les cuisiner. Ces oranges sont appétissantes, mais amères... Et cette fois, nous ne sommes pas au pays de l'eau de fleur d'oranger, à Vallauris, mais bien dans la principauté. 

A Monaco, chaque année, pour éviter de voir tomber et pourrir les oranges sur le bitume, les jardiniers récoltent les fruits. 

On fait attention, c'est une récolte à la main, sur une échelle, au milieu des passants et des voitures.

Axel Venturi, chef adjoint de la Direction de l'Aménagement Urbain

à France 3 Côte d'Azur

En 2023, selon le gouvernement monégasque, sur les 8,24 tonnes récoltées, 2,33 tonnes ont été distribuées gracieusement à la population et au lycée Rainier III qui transforme les fruits (confiture, pâte de fruits). 

En vin d'orange ou en confiture

L'orange amère se décline en vin d'orange (à consommer avec modération) ou en marmelade. Les recettes se transmettent souvent dans les familles. Certaines nécessitent plusieurs jours et d'autres sont dites "express". Voici celle de Vincent Beylard, maitre confiturier et champion du monde en sept étapes :

Lavage, épépinage, mixage, première cuisson (sans sucre) puis seconde cuisson, mise en pot et personnalisation des étiquettes. 

Il indique mettre 800 grammes de sucre au kilo de fruit et faire une cuisson d'une heure au chaudron.

La récolte va se poursuivre jusqu’au 10 février dans les différents quartiers peuplés de bigaradiers.

Les jardiniers réaliseront la cueillette des oranges amères selon le calendrier suivant :
de 8h à 12h et de 14h à 15h30, sous condition des aléas climatiques et de l’avancée de la récolte.

- Secteur Condamine :
Du 29 janvier au 10 février : Rue Princesse Caroline
Du 15 au 26 janvier : Rue Grimaldi

- Secteur Moneghetti :
Du 15 au 26 janvier : Boulevard de Belgique

- Secteur Monte-Carlo :
Du 8 au 19 janvier : Avenue de Grande-Bretagne
Du 22 au 26 janvier : Boulevard de Suisse
Du 29 janvier au 2 février : Boulevard d’Italie

Distillation

Pour transformer le reste de la production, direction la distillerie. Les oranges amères sont mises en fermentation puis distillées pour en faire de la liqueur. Du 100 % naturel puisque les fruits sont locaux et bio.

Avant le tourisme, ce sont les agrumes et les olives qui faisaient la richesse de Monaco, c'est bien de rendre hommage à cette culture.

Philip Culazzo, fondateur de La Distillerie de Monaco

à France 3 Côte d'Azur

A Monaco, en comptant les 600 bigaradiers, il existe plus de 1 000 arbres à agrumes (citronnier, clémentinier). Le bigaradier est un arbuste très rustique qui supporte le froid et qui sert aujourd'hui comme porte-greffe pour de nombreux agrumes. 

 

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité