L'extension du territoire de Monaco sur la mer sera terminée l'année prochaine

En 2024, le territoire de Monaco va s'élargir. Il ne prend pas de la place sur la terre... mais plutôt sur la mer. Un projet lancé en 2015 vise à construire six hectares de terre sur la mer. Les travaux seront finalisés dans un an.

Pour une fois, les travaux finiront en avance !

Dans un an, Monaco comptera six hectares de plus qu'avant. L'immense chantier d'extension en mer appelé Mareterra sera livré dans un an, avec huit mois d'avance !

C'est la société Anse du Portier, promotrice de ce projet à 2 milliards d'euros qui a partagé cette information ce lundi 20 novembre, rapporte l'AFP.

Six hectares, cela peut paraître peu mais si on les compare aux 2 km2 de la principauté, cela représente une augmentation de 3% du territoire !

Si on ajoutait 3% de territoire à la France sur la mer, cela reviendrait à construire une surface équivalente à deux fois la taille de la Corse.

Monaco a déjà gagné 40 hectares d'extension sur la mer depuis les années 1950. Toutefois, ce projet, lancé en 2015, d'ajouter 6 hectares reste sans équivalent, même au Moyen-Orient, en raison des contraintes sismiques et environnementales ainsi que de sa profondeur.

5 immeubles et 10 villas

Le futur quartier qui sera gagné sur la mer sera situé à côté du Grimaldi Forum. Il s'appuiera sur un remblai sous-marin à 50 mètres de profondeur. 

Mareterra comprendra 5 immeubles - pour un total de 130 logements - et dix villas, dans un ensemble confié au cabinet Valode et Pistre Architectes, en partenariat avec, notamment, l'architecte italien Renzo Piano. Ce dernier est connu pour avoir été l'architecte du Centre Pompidou à Paris, le siège du New York Times à New York ou encore le viaduc Gênes-Saint-Georges, ouvrage autoroutier qui remplace le pont Morandi de Gênes, effondré en 2018.

La construction des logements est bien avancée et ils ont presque tous été vendus. Si les tarifs
restent confidentiels, le prix du mètre carré peut monter jusqu'à 120 000 euros à Monaco.

La mer, "un nouveau terrain à conquérir"... sans l'abîmer

L'aménagement extérieur sera très vert, avec une promenade en bord de mer, un petit port et un parc accessibles au public.

"La mer est un nouveau terrain à conquérir mais il ne faut pas l'abîmer", a déclaré dans un communiqué Guy-Thomas Levy-Soussan, administrateur délégué de l'Anse du Portier, qui regroupe des investisseurs privés et des familles monégasques. Il espère que le projet pourra démontrer "que cela est possible" et qu'il fera avancer "les réflexions et bonnes pratiques dans ce domaine". "Mareterra est un véritable accomplissement pour Monaco", a-t-il ajouté.

Le chantier est situé entre deux réserves naturelles sous-marines.

Il a permis de recréer des habitats pour la faune et la flore sur la structure, sur les enrochements et sur des récifs artificiels.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité