Monaco : le meeting d’athlétisme Herculis recevra 10 athlètes récemment sacrés champions du monde, dont Sydney McLaughlin

Publié le

Le meeting d’athlétisme Herculis se tiendra le 10 aout au stade Louis II de Monaco. Organisé par la fédération monégasque d’athlétisme, il va réunir cette année 10 champions du monde. On vous dit tout sur ce plateau composé des plus grands.

Le grand meeting international  d’athlétisme Herculis se déroule une fois par an durant l’été au stade Louis II de Monaco et accueille les plus grands sportifs.

10 athlètes de renom récemment sacrés champions du monde

Parmi eux, Sydney McLaughlin, l'Américaine  spécialiste du 400 mètres haies et surtout la première femme de l'histoire à être descendue sous les 52 secondes, puis sous les 51 secondes. Elle est l’actuelle détentrice du record du monde de la discipline.

La présence de la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, ne passera pas non plus inaperçue. A 35 ans, elle est considérée comme une des plus grandes sprinteuses de tous les temps. Elle totalise huit médailles olympiques et dix titres mondiaux.

Un palmarès impressionnant.

Les images de son 200 mètres ont fait le tour du monde

Un autre sprinteur ayant frappé les esprits aux Mondiaux d'Eugene aux Etats-Unis est annoncé au pied du Rocher : l’Américain Noah Lyles.

Les images de la course qui lui a permis de conserver son titre mondial dans un 200 mètres incroyable  sont à voir, sans modération

Il a conservé son titre mondial dans un 200 m stratosphérique en 19 sec 31 (vent: +0,4 m/s), à douze centièmes du record de la légende jamaïcaine Usain Bolt (19.19). 

Parmi les 10 champions du monde, certains les sont devenus récemment

C’est le cas de la Kazakhe d'origine kényane Norah Jeruto.  A 27 ans, elle a remporté le titre de championne du monde du 3.000 mètres steeple le 20 juillet avec un temps de 8 min 53 sec 02, le 3e meilleur chrono de l’histoire.

Les champions du monde se suivent et ne se ressemblent pas

Que ce soit en termes de nationalité ou de performance, tous les athlètes qui seront présents lors de ce meeting ont des qualités certaines.

Egalement kényane Faith Kipyegon, qui a retrouvé le titre mondial cinq ans après celui de 2017. Spécialiste du 1 500 mètres, elle est double championne olympique : en 2016 à Rio et en 2021 à Tokyo, et double championne du monde : en 2017 à Londres et en 2022 à Eugene.

Voyez sa course lors des championnats du monde d'athlétisme en Oregon en 2022.

Et il y ceux qui prennent de la hauteur

Dans le palmarès des meilleurs, la Vénézuélienne Yulimar Rojas, qui a remporté une troisième médaille au triple saut avec 15,47 mètres. Toujours dans les airs, le Qatari Mutaz Barshim, qui a survolé la hauteur aux Mondiaux pour un troisième sacre d'affilée. Il avait remporté de champion du monde à Londres en 2017.

Il est encore médaillé lors des championnats du monde d'athlétisme.

Parmi les plus titrés, l’Américaine Katie Nageotte, championne du monde de la perche et l'Australienne Kelsey-Lee Barber, qui a conservé son titre mondial du javelot.

Rendez-vous le 10 août au stade Louis II à Monaco pour ce qui risque d'être une compétition d'anthologie.

Avec AFP