• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Affaire du bijoutier de Nice : Stephan Turk condamné à cinq ans de prison avec sursis

Le bijoutier Stephan Turk ce jeudi lors du dernier jour du procès à Nice. / © France 3
Le bijoutier Stephan Turk ce jeudi lors du dernier jour du procès à Nice. / © France 3

Stephan Turk, jugé depuis ce lundi à Nice pour avoir abattu un braqueur en fuite en 2013, a été condamné par la cour d'assises des Alpes-Maritimes à cinq ans de prison avec sursis. Il a finalement été condamné pour violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Par @annelehars

Cinq ans de prison avec suris, c'est un verdict identique à la réquisition de l'avocate générale qui avait demandé une peine de cinq ans de prison avec sursis, plus tôt dans la journée.
Stephan Turk avait plaidé la légitime défense, ce bijoutier niçois avait tué un jeune braqueur qui prenait la fuite après l'avoir dévalisé, en 2013. Il a a finalement été condamné pour violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner à une peine conforme aux réquisitions de l'avocate générale Carole Chassain. La cour, comme Mme Chassain, a écarté toute notion de légitime défense.

Tout en écartant cette thèse, l'avocate générale a reconnu ce jeudi des "circonstances atténuantes" au bijoutier niçois Stéphane Turk, jugé pour avoir abattu un braqueur en fuite en 2013, et avait requis à son encontre cinq ans de prison avec sursis :

Les jurés se sont retirés trois heures pour délibérer. Ils devaient répondre à sept questions.

Les débats s'étaient achevés par la plaidoirie de Me Franck De Vita qui avait alors plaidé l'acquittement de son client au bénéfice de la légitime défense.

" Dans une société civilisée, il n'y a pas de place pour l'autodéfense, la vengeance privée ou la légitime défense des biens ", plaidera leur avocat Philippe Soussi, assisté de son confrère maître Christian Scolari. / © Olivier Théron
" Dans une société civilisée, il n'y a pas de place pour l'autodéfense, la vengeance privée ou la légitime défense des biens ", plaidera leur avocat Philippe Soussi, assisté de son confrère maître Christian Scolari. / © Olivier Théron

Plus tôt dans la matinée, Me Lauze, Me Scolari et Me Soussi pour la famille Asli, avaient eux demandé à la Cour de rendre la justice "la vraie et non celle de l'opinion publique".

Interview de Maître Soussi suite au verdict :


 

Retour sur ce verdict :

Verdict du procès du bijoutier Turk

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus