Alpes-Maritimes : les parents d'élèves manifestent contre les fermetures de classe

Les parents ont déployé une banderole dans la cour de l'école. / © DR
Les parents ont déployé une banderole dans la cour de l'école. / © DR

Ce mardi matin, des parents d'élèves de l'école de Tende étaient réunis pour manifester contre une fermeture de classe. La veille, c'était l'école du village de Coursegoules, également menacée, qui était bloquée en signe de protestation. 

Par Laurent Verdi

Les actions se multiplient depuis le début de la semaine dans les Alpes-Maritimes. Les écoles des villages de Tende et Coursegoules sont menacées de suppressions de classe. Une ineptie pour des parents d'élèves, qui ont voulu manifester leur mécontentement par l'intermédiaire de blocages. 

Manifestation et blocage à Tende ce mardi 

Des parents d'élèves ont bloqué l'entrée de l'école de Tende ce mardi matin à 8h30. Ils ont appris vendredi dernier dans la soirée que l'établissement était menacé d'une fermeture de classe, à cause d'un manque d'effectifs d'élèves, seulement quatre selon les chiffres. Le mouvement a réuni environ 120 personnes, dont des élus, selon l'Association des Parents d'Elèves (APE).

© Jennifer Dalmasso
© Jennifer Dalmasso

"Cette annonce de fermeture de classe n'est pas acceptable, explique par écrit Jennifer Dalmasso, présidente de l'APE à Tende. (...) Les enseignants doivent prendre en charge les élèves en difficulté et notamment des enfants non francophones, arrivés depuis peu à Tende."

Pour Jennifer Dalmasso, supprimer une classe entraînera forcément une surcharge des autres classes. "Ca veut dire une seule classe de maternelle (de 3 niveaux) et 3 classes du CP au CM2 pour 97 enfants", commente-t-elle. 
© Jennifer DALMASSO
© Jennifer DALMASSO


Une situation tendue à Coursegoules

Les actions des parents ont commencé dès la fin de semaine dernière. La directrice a été informée de la fermeture de classe le 26 janvier et la liste temporaire des fermetures de classe a été publiée le 8 février.

Lundi, les parents d’élèves ont occupé l’école. Ils ont empêché les enseignants de rentrer pendant un court instant. Peu après, les cours ont repris normalement mais les parents étaient toujours présents dans les classes.

« On a rendez-vous avec l’inspecteur de Vence François Baldacci à 11 heures », expliquait Hélène Pince, délégué des parents d’élèves.


Une école de village


Cette école maternelle-primaire compte aujourd’hui 80 enfants qui viennent de Coursegoules et de Bézaudun-les-Alpes. A la rentrée prochaine, elle devrait perdre seulement deux écoliers selon les prévisions. 

Aujourd’hui il y a 4 classes pour 80 élèves.

« Avec cette fermeture nous craignons de devoir séparer certaines classes de primaire avec un risque d’avoir 3 classes à 3 niveaux différents et des classes à plus de 30 élèves », s’inquiète Hélène Pince.


La liste définitive devrait être publiée ce jeudi 15 février.



Sur le même sujet

Une responsable d'Amnesty en procès à Nice pour aide à des migrants mineurs, réaction de Cédric Herrou

Près de chez vous

Les + Lus