Après les voitures, Uber propose les transferts Nice-Cannes en hélicoptère

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Un hélicoptère à la sortie du port de Cannes (Archives).
Un hélicoptère à la sortie du port de Cannes (Archives). © VALERY HACHE / AFP

Après les voitures de transport avec chauffeurs (VTC), la société américaine Uber se lance pour la durée du Festival de Cannes dans les vols en hélicoptère Nice-Cannes, réservés directement sur son application UberCopter sur téléphone portable.

Il en coûtera 160 euros par personne pour rejoindre la Croisette pendant le Festival de Cannes, à quatre personnes maximum, une course plus onéreuse que le taxi mais qui ne prendra que 7 minutes, vante la société.
Le prix inclut le transfert en voiture avec chauffeur de l'héliport de Nice ou Cannes jusqu'à la destination finale du client en centre-ville.

Le trajet en taxi depuis l'autoroute peut prendre une heure dans les embouteillages, voire plus durant cette période où la population de Cannes triple.
Uber vient tout juste de finaliser son accord avec la société française de transport par hélicoptère Helipass, qui avait éventé prématurément la nouvelle la semaine dernière, précise un porte-parole d'Uber. Les vols seront également assurés par Azur Hélicoptère.

Blocage des taxis lors du Festival 2014

Durant l'édition 2014 du Festival de Cannes, les taxis niçois avaient longuement bloqué l'aéroport de Nice Côte d'Azur, pour protester contre la présence de taxis clandestins opportunistes mais aussi les VTC enregistrés utilisant illégalement des outils de géolocalisation de la société américaine Uber.

La police a prévu de faire des opérations de contrôle des taxis illégaux durant le Festival de Cannes pour calmer les esprits.
Uber propose ses services sur la Côte d'Azur depuis septembre dernier.
(avec AFP)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.