Beaulieu-sur-Mer : premiers JO d'hiver pour le snowboarder Ken Vuagnoux

Ken Vuagnoux participera à l'épreuve de snowboard le 15 février prochain. / © Ken Vuagnoux
Ken Vuagnoux participera à l'épreuve de snowboard le 15 février prochain. / © Ken Vuagnoux

A 22 ans, Ken Vuagnoux s'apprête à vivre ses premiers Jeux Olympiques d'hiver. Après une 3ème place en Coupe du Monde à Feldberg samedi dernier, le snowboarder aborde cette nouvelle compétition avec sérénité. 

Par Léa Bouquet

Il est l'un de sportifs les plus prometteurs dans la catégorie snowboard. A 22 ans, Ken Vuagnoux représentera la France lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeonchang, les premiers de sa carrière.
Le jeune homme, originaire de Beaulieu-sur-Mer, se frottera aux pistes coréennes le 15 février prochain. "Je suis plutôt confiant, affirme Ken, joint par téléphone par France 3. Il y a beaucoup de choses qui vont se jouer lors des prochaines semaines". 

3ème place à Feldberg le week-end dernier 

Le sportif peut aborder ce nouveau challenge avec sérénité. Lors de la Coupe du Monde à Feldberg le week-end dernier, l'Azuréen a décroché une médaille de bronze. Il s'agit de son premier podium dans une compétition internationale. "Cette victoire m'a fait du bien, confie le jeune homme. J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans le bain en début de saison. Cette médaille change un peu mes perspectives pour la suite." 


Rester sur sa lancée, c'est ce que souhaite Ken pour les JO de Pyeongchang. Le snowboarder s'est déjà exercé sur les pistes coréennes lors d'une précédente Coupe du Monde. Si le sportif reconnaît avoir ses chances pour l'épreuve de "snow", il redoute les performances de ses adversaires américains, autrichiens et australiens. "Ils ont des corpulences plutôt généreuses, ce qui peut être un avantage dans des courses qui descendent. Ils sont plus rapides", justifie Ken. 

Une vie entre la (Haute-)Savoie et Beaulieu-sur-Mer

Malgré une petite entorse au poignet et une blessure au genou gauche survenues en fin d'année, le jeune homme se sent d'attaque pour les JO. Pour entretenir sa condition, il a démarré l'entraînement physique dès le mois de mai 2017. "Une grande partie de la préparation se fait en autonomie. On a également plusieurs stages à Albertville, au centre d'entraînement de l'équipe de France", raconte Ken. 

► Retour sur un entraînement de l'équipe de France de snowboard cross 

En parallèle de sa carrière sportive, le snowboarder réalise des études de commerce à l'IUT d'Annecy. Mais s'il aime vivre en Haute-Savoie, ses attaches restent à Beaulieu-sur-Mer, où vivent encore ses parents. C'est d'ailleurs son père qui lui a transmis l'amour du sport dès son plus jeune âge. "Je me rappelle de photos de moi sur un snowboard à l'âge de deux ans", sourit Ken. 

Le champion décollera mardi pour la Corée du Sud, où il espère remporter l'or pour la France. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus