Ce que risquent l'OGC Nice et l'OM comme sanctions suite à la bagarre survenue lors du derby de Ligue 1

Ce mercredi 25 août, les équipes de l'OGC Nice et de l'OM sont convoquées par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), après les incidents de dimanche dernier. Après les sanctions prises par la préfet des Alpes-Maritimes, celle de la Ligue vont tomber.

La Ligue de football professionnel (LFP) a exprimé ce mardi au gouvernement son "inquiétude" au sujet de la sécurité dans les stades, espérant "une action commune" après les incidents survenus dimanche lors du match Nice-Marseille.

Jets de bouteilles, envahissement de terrain, bagarres et incidents entre supporters, joueurs et personnels d'encadrement des équipes... autant de débordements qui vont trouver une réponse judiciaire et disciplinaire.

Le parquet de Nice a d'abord ouvert plusieurs enquêtes, notamment pour "jets de projectiles" et "violences volontaires aggravées"et un homme suspecté d'avoir porté des coups à un joueur de l'OM a été placé en garde à vue.

Le suspect a été présenté au "palais de justice à l'issue de sa garde à vue pour intrusion illicite sur l'aire de jeu troublant la manifestation sportive et violences volontaires en réunion", a affirmé le procureur de la République adjoint, Jean-Philippe Navarre. Une comparution immédiate a eut lieu ce mercredi. Mais cette affaire est renvoyée devant le tribunal le 22 septembre. L'homme n'a pas été placé en détention provisoire, le procureur de Nice avait demandé un placement sous contrôle judiciaire. 

"Cela vise le coup de pied porté en direction de Dimitri Payet", a précisé Jean-Philippe Navarre  à l'AFP. L'homme, âgé de près de 30 ans, était connu de la justice pour des faits anciens et sans lien avec le sport.

Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé lundi 24 août que la tribune des supporters Ultras Populaire Sud du stade de Nice sera fermée pour les 4 prochains matchs de football.

Commission de discipline

Ce mercredi à 17h00 à Paris, les deux clubs sont convoqués devant la Commission de discipline de la Ligue, chargée de prendre des sanctions disciplinaires à l'encontre de Nice, pour le comportement de ses supporters, et éventuellement de certains acteurs de ce match (joueurs, encadrement, dirigeants).

Elle devra aussi décider du sort de la rencontre (score maintenu à 1-0 pour Nice, match à rejouer, défaite sur tapis vert...). Il n’est pas exclu, que la commission ordonne un huis clos total au stade Allianz de Nice à titre conservatoire.

L'OGC Nice risque aussi un retrait de points dans les semaines à venir.

Dans ce genre d'incidents, la Commission de discipline met en général le dossier à l'instruction mais elle peut, sans attendre, prendre des mesures conservatoires comme des suspensions.

avec AFP

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ogc nice football sport om ligue 1