Incidents pendant le match Nice-Marseille : la tribune des Ultras de l'OGC Nice sera fermée pendant 4 matchs

Publié le
Écrit par Pauline Thurier
Les échauffourées ont débuté après que le joueur marseillais Dimitri Payet a reçu une bouteille alors qu'il allait tirer.
Les échauffourées ont débuté après que le joueur marseillais Dimitri Payet a reçu une bouteille alors qu'il allait tirer. © Valéry Hache /AFP

Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé lundi 24 août que la tribune des supporters Ultras Populaire Sud du stade de Nice sera fermée pour les 4 prochains matchs de football. Cette décision fait suite aux incidents survenus lors du match qui confrontait l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille.

Privés de tribune ! Après un match pour le moins agité dimanche soir contre l'OM, les Ultras Populaire Sud de Nice n'auront plus accès à leur tribune pendant les 4 prochains matchs de football dans le stade de Nice. Des jets de projectiles sur le terrain avaient entrainé une bagarre générale entre des joueurs, des supporters et des membres du staff des équipes.

Le préfet des Alpes-Maritimes a également annoncé la "mise en place dans les meilleurs délais d'un filet anti-projections devant la tribune Populaire Sud", l'"étude d'un dispositif renforcé de sécurisation de la tribune Visiteurs afin de prévenir les projections et agressions" et l'"édiction de mesures d'interdiction individuelle de stade à l'encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police".

Un homme en garde à vue

A la suite des événements de dimanche, plusieurs enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Nice notamment pour "jets de projectiles" et "violences volontaires aggravées". Un homme âgé de 28 ans, suspecté d'avoir porté des coups à un joueur de l'OM, a été interpellé et placé en garde à vue lundi en fin de journée, rapporte l'AFP.

"Le dispositif policier a permis d'empêcher tout affrontement direct violent entre supporters des deux équipes et de protéger ainsi les 30 000 spectateurs pendant toute la durée du match", a de son côté estimé le préfet dans son communiqué.

"La pénétration sur le terrain de quelques dizaines de supporters et les violences commises ont été rapidement maîtrisées grâce à l'action des stadiers et des forces de sécurité, sans qu'il soit nécessaire de faire usage de la force. Après quelques minutes, les supporters qui avaient pénétré sur la pelouse ont tous été repoussés dans les tribunes. (...) Le calme étant revenu dans le stade, les conditions étaient réunies pour permettre de reprendre le match dans des conditions de sécurité normale", a-t-il poursuivi.

Toutefois, les joueurs de l'équipe marseillaise n'étant pas du même avis, ils ont refusé de revenir sur le terrain. Le match a été interrompu après 1h30 de tergiversations, fixant le score à 1-0. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.