Cet article date de plus de 3 ans

Cédric Herrou et des dizaines de migrants devraient dormir dans un parc niçois

Cédric Herrou a pris le train ce mercredi 24 mai à Breil-sur-Roya, en compagnie de 80 migrants, pour rejoindre le centre d'accueil des réfugiés de Nice afin qu’ils puissent déposer des demandes d’asile.
Interviews : Cédric Herrou, Roya Citoyenne; Stéphane Ladj, Responsable de la communauté d'Emmaüs
Le centre n'a pu accueillir qu'une vingtaine de personnes. Les autres vont passer la nuit à la belle étoile dans le parc d'Estienne-d'Orves.

Par cette action, Cédric Herrou entend dénoncer la situation qui est faite à ces hommes et ces femmes. Entre le 15 et le 21 mai, il a dû de nouveau accueillir chez lui 90 nouveaux migrants.
durée de la vidéo: 01 min 41
Interview de Cédric Herrou

Cette situation ne plaît évidemment pas à Christian Estrosi, maire de Nice, et à Eric Ciotti, président du département des Alpes-Maritimes. Tous deux ont demandé au préfet et au gouvernement de faire évacuer ce parc départemental.






Reportage photos
Migrants à Breil-sur-Roya, le 23 mai 2017
Migrants à Breil-sur-Roya, le 23 mai 2017 © France 3 Côte d'Azur/B.Peyrano
Migrants à Breil-sur-Roya
Migrants à Breil-sur-Roya © France 3 Côte d'Azur/B.Peyrano
Image d'illustration
Image d'illustration © France 3 Côte d'Azur/B.Peyrano
Les migrants attendent le train pour se rendre à Nice, le 23 mai
Les migrants attendent le train pour se rendre à Nice, le 23 mai © France 3 Côte d'Azur/B.Peyrano

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration