Coronavirus : confinés, 28 musiciens du philharmonique de Nice interprètent ensemble le Boléro de Ravel

La distance n'a pas empêché ces musiciens de l'opéra de Nice de jouer – virtuellement – ensemble.

Les 28 vidéos ont été assemblées pour reformer l'orchestre.
Les 28 vidéos ont été assemblées pour reformer l'orchestre. © Capture Youtube " Les noeuds papillon blancs"
C'est le Boléro des confinés. Vingt-huit musiciens de l'orchestre philharmonique de Nice viennent d'interpréter le chef d'oeuvre de Maurice Ravel à distance, chacun jouant sa partition depuis son lieu de confinement...

"L'idée c'était de continuer à jouer, rester en contact entre nous musiciens et avec notre public en recréant un orchestre à distance", confie Philippe Biclot, percussionniste.

"Nous avons demandé au compositeur Pierre Ruscher de nous faire un arrangement pour une formation un peu hors normes de 28 musiciens."

Au commencement était la caisse claire

Une fois la partition écrite, reste à réussir le tour de force de jouer ensemble... sans être ensemble physiquement. Un tour de magie que permet la musique :

"J'ai enregistré à la caisse claire le fameux ostinato du Boléro de Ravel (la rythmique, ndlr) et chaque musicien a reçu ce rythme, qu'il a pu mettre dans ses oreilles et jouer sa partition sur ce rythme. Ensuite, un collègue de l'orchestre a réalisé le montage".
 
Avec les moyens du bord et tout leur savoir faire de virtuoses, ils ont réalisé cette prouesse. Un initiative encouragée par le directeur de l'opéra de Nice :

"Dès le début du confinement j'ai envoyé un mail à tout le personnel de l'opéra, musiciens, danseurs, artistes des choeurs, d'interpréter tout ce qui leur faisait plaisir et de les poster sur les comptes Facebook et Instagram de l'opéra", témoigne Bertrand Rossi.

Attirer un nouveau public

"Cela va permettre de garder le contact avec notre public mélomane habituel, mais j'espère aussi toucher un public qui connaît moins l'opéra. Grâce à cette volonté de montrer les individualités de chaque artiste sur les réseaux sociaux pourront dans le futur venir assister à nos opéras, à nos ballets, nos concerts symphoniques."

En attendant la reprise de l'activité de l'opéra, les artistes continuent leur activité : "on a vraiment pris plaisir à le faire, on travaille cette semaine sur une nouvelle surprise qui devrait sortir ce week-end" promet Philippe Biclot.

Rappel :
Voici les 4 gestes simples à adopter pour protéger et éviter la propagation du coronavirus. Plus d'informations au 0 800 130 000 ou gouvernement.fr/info-coronavirus
Voici les 4 gestes simples à adopter pour protéger et éviter la propagation du coronavirus. Plus d'informations au 0 800 130 000 ou gouvernement.fr/info-coronavirus

>> Les dernières infos sur le coronavirus dans notre région.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 opéra culture musique coronavirus - confinement : envie d'évasion santé société