Cet article date de plus de 3 ans

Un djihadiste, voix présumée de la revendication de l'attentat de Nice, capturé en Syrie

Ce Français a été arrêté à Raqa, en compagnie de sa femme, par les forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde.
Adrien Guihal est accusé d'être "la voix" de la revendication de l'attentat de Nice.
Adrien Guihal est accusé d'être "la voix" de la revendication de l'attentat de Nice. © AFP PHOTO / HO / SYRIAN DEMOCRATIC FORCES (SDF)
Le djihadiste français qui vient d’être arrêté en Syrie pourrait être l’homme qui a revendiqué, au nom de l’Etat Islamique, l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice.

Les forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde soutenue par Washington et Paris, ont annoncé ce jeudi la capture d’Adrien Guihal.

Condamné en 2012 en France


Il avait été condamné en 2012 en France à quatre ans de prison dont un avec sursis pour avoir fomenté un projet d'attentat contre ce pays, avant de fuir vers la Syrie et l'Irak, deux Etats voisins où l'EI avait pris le contrôle de vastes régions en 2014.

"Les services de renseignements des FDS ont mené une opération le samedi 19 mai qui a permis de capturer un groupe de djihadistes de l'EI avec à leur tête Adrien Guihal, connu sous le nom d'Abou Oussama al-faransi", selon un communiqué publié sur le site des FDS.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers attentat de nice djihad