Élections législatives. Pour Eric Ciotti "il faut une alliance" avec le Rassemblement national de Jordan Bardella

Plus sur le thème :

Le président du RN Jordan Bardella a affirmé ce mardi que son parti soutiendrait des candidats de droite aux législatives anticipées du 30 juin. Eric Ciotti patron de LR a déclaré qu'il "faut une alliance" avec le RN.

Le RN soutiendrait des candidats de droite aux législatives anticipées du 30 juin. Le président du parti, Jordan Bardella a affirmé sur RTL, "tendre la main" aux membres de LR tout en prévenant qu'"il n'y aura pas d'accord de partis politiques".

J'appelle les Républicains à cesser d'être la béquille politique d'Emmanuel Macron.

Le président du Rassemblement national, Jordan Bardella.

Dès l'annonce de la dissolution, le patron de LR Eric Ciotti avait annoncé rejeter "toute forme d'alliance" avec la Macronie et le RN comme lors des européennes de ce dimanche. Le Figaro évoque de possibles "alliances locales".

"Nous avons besoin d'une alliance"

Sur le plateau de TF1 ce mardi 13h, il a été clair : "nous avons besoin d'une alliance" avec le RN. Il ajoute que cela porte sur "une ligne personnelle".

Cet accord concernera tout le territoire national. Je souhaite que tous les députés républicains sortants – nous sommes 61 – qui souhaitent ne pas avoir pour adversaire le RN puissent bénéficier de cette alliance,

Eric Ciotti sur TF1

Si l'accord va jusqu’au bout, ce sera le premier de ce genre en France entre la droite et l'extrême droite.

Les réactions et tractations

Marine Le Pen a salué "le choix courageux" d'Eric Ciotti et son "sens des responsabilités" (à l'AFP).

Eric Ciotti "n'engage que lui" et "doit quitter la présidence de LR", demande le chef des députés LR Olivier Marleix. Le président des députés LR à l'Assemblée nationale avait déjà annoncé que les élus de son groupe seraient candidats sous leurs "couleurs", "sans arrangements":

Pour Renaud Muselier, le président Renaissance de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, une possible alliance LR-RN serait une "infamie" selon ses mots sur X (anciennement Twitter): 

Interrogé sur Franceinfo sur cette main tendue, le président LR des Hauts-de-France Xavier Bertrand avait assuré ce matin qu'il n'irait "pas soutenir un candidat de droite qui serait soutenu par le RN".

Xavier Bertrand a déploré ce mardi matin que le patron des Républicains Eric Ciotti n'ait pas encore rejeté l'appel au "rassemblement" lancé hier lundi par Marine le Pen.
"On doit la vérité à nos électeurs", a-t-il affirmé, exigeant une "clarification" dès ce matin de la part de la direction du parti. "Si certains ont envie d'aller avec le RN qu'ils le disent maintenant", a-t-il ajouté. 
Le RN a multiplié les appels à la droite depuis l'annonce dimanche par le chef de l'Etat de la dissolution de l'Assemblée nationale. Louis Aliot, vice-président du parti d'extrême droite arrivé largement en tête des élections européennes, a estimé sur RMC qu'il y "aura certainement des alliés".
Marine Le Pen a assuré lundi que le Rassemblement National était "bien sûr capable" de ne pas présenter de candidat face à des candidats LR avec lesquels un accord aurait été trouvé, afin de "faire le rassemblement".

Emmanuel Macron devait lui tenir ce mardi après-midi une conférence de presse. Elle est reportée à demain mercredi.

> À LIRE AUSSI - Les dernières infos sur les élections législatives des 30 juin et 7 juillet.

Avec AFP.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité