Fermeture de la cimenterie Lafarge de Contes : des salariés manifestent pour être informés d'une offre de reprise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult
Pancarte, rassemblement, les salariés de l'usine Lafarge veulent être associés à une éventuelle reprise.
Pancarte, rassemblement, les salariés de l'usine Lafarge veulent être associés à une éventuelle reprise. © Tanguy Gadin

Un collectif manifeste ce vendredi 2 juillet devant l'usine. 65 emplois directs sont menacés, près de 300 indirects. Une entreprise niçoise aurait fait une offre de reprise mais les salariés ne parviennent pas avoir des informations.

La cimenterie LafargeHolcim  dans la vallée du Paillon dans les Alpes-Maritimes, c'est une institution ! Depuis 115 ans, elle est installée sur la commune de Contes sur différents sites. Sur 25 hectares de carrière, les salariés produisent des granulats et du ciment.

Mais une réorganisation est prévue.

Le 31 décembre prochain, la production de ciment s'arrêtera, et il ne restera qu'un dépôt, alimenté par l'usine de Marseille. Ce démentèlement inquiète les salariés car 65 emplois directs et près de 300 indirects sont en jeu. Les salariés n'ont aucune visibilité sur leur devenir.

Les négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) ont bien eu lieu mais ce PSE est en cours d'homologation auprès de la direction du travail et de l'emploi. Reste que beaucoup n'ont pas envie de quitter la vallée. Il y aurait bien une solution avec un repreneur.

L'entreprise Audemard sur les rangs ?

L'entreprise familiale niçoise Audemard conccurente, car spécialisée elle-aussi dans la production de granulats, la fabrication de béton prêt à l’emploi, l’exploitation de centre d’enfouissement et la valorisation des matériaux inertes aussi aurait formulé une offre de reprise pour l'ensemble des installations et des salariés mais ces derniers n'en savent pas plus.

"Nous n'avons pas reçu d'offre en bonne et due forme de leur part mais une simple manifestation d'intérêt. Cette manifestation d'intérêt a forcément suscité des questions et des demandes de précisions de notre part qui sont toujours à ce jour sans réponse" indique l'entreprise LafargeHolcim à France 3 Côte d'Azur.

Aidemard a rencontré les salariés de façon informelle et l'entreprise serait engagée à reprendre la totalité du site, et des employés, en gardant les mêmes conditions salariales, une offre inespérée...

Angela Ronca, déléguée syndicale FO

La direction doit tenir une réunion de CSE ce lundi et les représentants seront invités à donner leur avis sur la position de Lafarge, mais ils disposent à ce jour de trop peu d'informations. Ils demandent donc à la direction de les informer et de les associer.

LafargeHolcim France emploie, dans ses trois branches (ciments, bétons et granulats), 4.500 salariés sur 400 sites. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.