• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes : procès de deux manifestants à Nice pour outrage à agents

Les deux jeunes hommes sont sortis du tribunal avec une simple amende. / © Emmanuel Felix / France 3 Côte d'Azur.
Les deux jeunes hommes sont sortis du tribunal avec une simple amende. / © Emmanuel Felix / France 3 Côte d'Azur.

Lors de l'Acte III du mouvement des Gilets jaunes, un face à face tendu s'était instauré avec les forces de l'ordre, entre le parc Phoenix et l'aéroport. Neuf manifestants ont été placés en garde à vue, les deux poursuivis pour les faits les plus graves étaient jugés ce mercredi 2 janvier.

Par June Raclet

Une vingtaine de personnes ont investi le fond de la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nice ce mercredi 2 janvier. Ils ne portent pas de gilets jaunes mais sont venus en citoyens, disent-ils, pour observer le travail de la justice et soutenir deux des leurs qui comparaissent.

Ils sont accusés d'avoir participé à un attroupement après sommations de dispersion et d'outrage à agents, en marge d'une manifestation en face de parc Phoenix de Nice, le samedi 1er décembre. 

L'un d'entre eux, Jason Martin, est également poursuivi pour conduite à contre-sens en direction des policiers : 

Avec ma voiture j'ai pris un sens interdit sur la Promenade des Anglais et les policiers ont cru que je leur fonçais dessus. En réfléchissant bien après, avec le contexte des attentats, je pense qu'ils ont eu peur. 


Au tribunal de Nice, le verdict tombe après dix minutes de délibéré : amende pour les outrages à agents, relaxe pour le reste.

L'un des deux Gilets jaunes accusés, Sylvain Blanchard, espérait ce verdict :

Je ne pensais pas finir en prison quand même. Il n'y a pas eu de violences, on n'était pas là pour ça. On est juste des citoyens qui revendiquons le RIC (Référendum d'initiative citoyenne). On veut voter nos lois, on ne veut plus être dirigés par des gens. 

A la sortie du tribunal, les Gilets jaunes ont revêtu leur tenue symbolique, comme un signe de victoire.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus