Grève au collège Jean-Giono de Nice, personnels et parents dénoncent un sureffectif d'élèves

durée de la vidéo : 00h01mn29s
Personnels et parents d'élèves du collège Jean-Giono de Nice manifestent contre le sureffectif de l'établissement scolaire ©FTV Côte d'Azur / C.Becq, D.Pardanau, A.Taba

Dans le quartier Saint-Roch, à Nice, la colère gronde au collège Jean-Giono. Professeurs, surveillants et parents d'élèves dénoncent la surpopulation de l'établissement alors que l'Académie envisage l'ouverture d'une classe supplémentaire à la rentrée prochaine.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ce jeudi 15 février, pas de cours au collège Jean-Giono à Nice (Alpes-Maritimes). Le collège est fermé pour la journée. Certains professeurs et surveillants avaient prévenu qu'ils feraient grève, une action soutenue par des parents d'élèves.

Aujourd'hui, au collège Jean-Giono, on estime qu'il y a 1,1m² d'espace par élève. Une situation inacceptable que dénoncent le syndicat enseignant SNES-FSU, des surveillants et des parents d'élèves (FCPE), alors que le rectorat annonce encore plus d'élèves à la rentrée prochaine.

La goutte de trop !

L'an dernier, il y a déjà eu cinquante élèves en plus et le rectorat a indiqué qu'une autre création de classe devrait avoir lieu en septembre prochain.

Céline Gialis, Secrétaire de la FCPE

Constat

Une enseignante de l'établissement scolaire dénonce, dans une lettre adressée à la presse, un malaise grandissant dû à des conditions d'accueil et de travail de plus en plus difficiles.

Pour symboliser cette situation jugée critique, l'espace dédié a été matérialisé par des chaises disposées dans la cour de l'établissement. 

Un collège qui accueille aujourd'hui 728 élèves pour 900m2 de bâti...

Saturation

Depuis 2021, le nombre d'élèves augmente inexorablement. Cette année-là, ils étaient 661. Aujourd'hui, ils sont près de 70 en plus et l'Académie souhaite y ouvrir une classe de Sixième supplémentaire en septembre.

Une contrainte liée notamment à la construction de nouveaux logements livrables cette année et basés non loin de l'établissement situé dans le quartier Saint-Roch.

L'enseignante explique dans sa lettre que la situation, déjà très tendue, risque de devenir invivable pour les enfants et ingérable pour les adultes responsables de la sécurité.

À partir de 1990, le collège à connu plusieurs aménagements.

D'abord un gros chantier d'agrandissement : une aile complémentaire à été construite pour faire un bâtiment en U de deux étages et d'autres édifices intérieurs, lesquels ont largement empiété sur la cour et la végétation...

Tout est devenu trop petit. Les couloirs sont trop étroits, la cantine est surpeuplée. Il y a de plus en plus de tensions, on craint l'incident.

Christelle Brunet, Enseignante et représentante SNES-FSU

Le Rectorat et le Département

Contacté, le service communication du rectorat nous a indiqué que le temps est à la réflexion en corrélation avec les services du Département des Alpes-Maritimes.

Parmi les possibilités évoquées :

  • une nouvelle construction ou des agrandissements ;
  • une modification de la carte scolaire.

Pour autant, les questions des effectifs et moyens humains affectés à chaque établissement relèvent de l'Education Nationale.

Le Département a réagi à son tour et précise, par communiqué, ce 15 février : "Bernard Chaix, vice-président et conseiller départemental du canton dont dépend le collège, a prévu une rencontre avec les parents d'élèves le 11 mars 2024. D'ici là, la réunion du conseil départemental de l'Education Nationale aura eu lieu le 23 février. Une modification de la sectorisation sera proposée afin d'alléger la rentrée 2024/2025 au collège Jean-Giono."

En attendant, la grève est reconduite ce vendredi 16 février. Il y aura une nouvelle manifestation des professeurs, personnels de vie scolaire (AED) et parents d'élèves dès 8h, devant le collège.