Une trentaine d'étudiants de Sciences Po Menton réclament la démission du directeur national Mathias Vicherat

Ce mardi 30 janvier, des étudiants de Sciences Po Menton bloquent l’accès au campus pour demander la démission de Mathias Vicherat. En retrait depuis six semaines pour une affaire de violences conjugales, le directeur de Sciences Po Paris a réintégré ses fonctions ce début de semaine.

Sciences Po Menton est bloqué aujourd’hui mardi. Des étudiants réclament la démission de Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po Paris "après les accusations le concernant et sa garde à vue pour violences conjugales". 

"Nous déplorons la mauvaise gestion des cas de violences sexistes et sexuelles de la part de l’administration en soutien à toutes et tous les survivant.e.s de violences sexistes et sexuelles" précise à France 3 Max, un étudiant. "On a eu l'affaire Sciences Porc et on a l'impression de ne pas être écouté. 

On ne veut pas d'un directeur dont le nom est entaché d'une affaire de violences conjugales... Qu'il soit condamné ou non.

Une étudiante qui souhaite rester anonyme.

Des étudiants ont aussi bloqué des bâtiments de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) une partie de la journée de ce lundi et d'autres établissements partout en France.

Mathias Vicherat a été entendu en décembre par la police dans une enquête pour violences conjugales.
Dans un message adressé lundi midi aux étudiants, salariés et enseignants, dont l'AFP a obtenu copie, Mathias Vicherat, 45 ans, a dit mesurer "avec gravité, que la confiance a pu être entamée, distendue". "Je sais aussi que celle-ci ne se décrète pas mais qu'elle se bâtit dans la durée et à chaque instant
à travers le souci permanent de l'efficacité, du collectif et de l'humilité", a-t-il poursuivi.

Mathias Vicherat et son ex-compagne Anissa Bonnefont, qui s'accusaient réciproquement de violences conjugales, ont été placés en garde à vue le 3 décembre avant d'être remis en liberté le lendemain. Une enquête préliminaire a été ordonnée par le parquet de Paris. Le directeur avait proposé de se mettre
en retrait le 11 décembre.      

Un conseil de l'institut exceptionnel est prévu ce mardi midi, ainsi qu'un conseil d'administration exceptionnel mercredi après-midi, selon des sources concordantes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité