Grève des contrôleurs aériens : 140 vols annulés à l'aéroport de Nice ce jeudi

Les grévistes protestent contre la refonte du contrôle aérien. Ce mercredi, le principal syndicat du secteur a levé son préavis de grève. À l'aéroport de Nice, près de la moitié des vols devraient être annulés ce jeudi.

C'était une grève qui s'annonçait particulièrement suivie pour ce jeudi 25 avril. Mais ce mercredi, le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA), le principal syndicat du secteur, a annoncé la levée de son préavis de grève. Il explique uniquement qu'à l'issue d'une conciliation de "dernière minute" dans la nuit de mardi à mercredi avec la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), "un accord a été trouvé".

Si davantage d'avions vont ainsi pouvoir voler, deux autres syndicats (Unsa-Icna et Usac-CGT) maintiennent toujours leur préavis. "Le mouvement de grève n'est pas levé", confirme Aymeric Staub, directeur de la communication de l'aéroport Nice Côte d'Azur.

45% des vols annulés à Nice

Ce mercredi à 16h, selon notre décompte, 34% des vols à l'arrivée et 34% des vols au départ étaient indiqués "annulés" sur le site de l'aéroport niçois. Un chiffre qui devrait encore augmenter d'ici à jeudi matin. "Le contrôle aérien nous demande de réduire de 45% les vols", poursuit Aymeric Staub, contre 60% initialement.

Environ 140 vols seront annulés.

Aymeric Staub, directeur de la communication de l'aéroport Nice Côte d'Azur

Si votre vol n'est pas marqué "annulé", vous pouvez vous renseigner auprès de votre compagnie pour savoir s'il aura bien lieu ou pas.

À l'aéroport Marseille-Provence, on s'attend à 65% d'annulations.

Refonte du contrôle aérien

Les aiguilleurs du ciel protestent contre les mesures d'accompagnement, notamment salariales, d'une refonte du contrôle aérien français.

Pour l'heure, aucune précision n'a été communiquée par le SNCTA concernant le protocole de sortie de crise. Celui-ci a expliqué mercredi à ses adhérents que, "compte tenu du délai extrêmement court lié à cette conciliation de dernière minute, chaque contrôleur peut annuler sa déclaration préalable, malgré l'échéance de '18h00 l'avant-veille' dépassée".

Il donc conseillé de se rapprocher de sa compagnie aérienne avant de se rendre à l'aéroport.