Homme roué de coups à l'Escarène en octobre : une enquête ouverte par la justice

En octobre dernier, un homme proche de la quarantaine a été roué de coups à l'Escarène. Il est décédé deux jours plus tard à Nice. Une enquête est en cours pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Le parquet de Nice a ouvert une information judiciaire après le décès d'un homme, mi-octobre, survenu dans d'étranges conditions. Soupçonné de cambriolage, un trentenaire a été violemment pris à partie à l'Escarène, a-t-on appris samedi auprès d'une source judiciaire.

Les faits se sont déroulés le 12 octobre dans le village qui compte 2.500 habitants, situé dans l'arrière-pays niçois, entre Contes et Lucéram.

Violences volontaires

L'enquête, confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Nice sous l'autorité d'un juge d'instruction, est menée pour le chef de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" confirme ce samedi 3 décembre l'Agence France-Presse.

Pour le moment, aucune mise en examen n'a été effectuée dans ce dossier. Selon cette source judiciaire citée par l'AFP, les auteurs des violences sur la victime n'ont pas été identifiés. 

D'après Nice-Matin, la victime aurait été prise à partie et frappée par plusieurs habitants, voire lynchée. Certains aurait même lâché un chien contre lui, après le vol du sac d'une femme. La compagne du trentenaire aurait trouvé le trentenaire les vêtements déchirés et sans chaussures. Transporté après les faits au CHU Pasteur 2 de Nice, il est décédé deux jours plus tard.

-Avec AFP

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité