Inauguration d'une stèle pour les victimes de la barbarie à Nice

© Ville de Nice
© Ville de Nice

Sur la colline du Château à Nice, le député-maire Christian Estrosi a dévoilé une stèle, en hommage aux victimes de la barbarie et du terrorisme, et à Hervé Gourdel, guide de haute-montagne, assassiné le 24 septembre 2014 par des djihadistes en Algérie.

Par Catherine Lioult

C'est une stèle monumentale. Une oeuvre réalisée par le sculpteur Roland Moreau en granit vert. Les dimensions sont conséquentes: 2 mètres de haut, pour un poids de trois tonnes. Sur la colline du Château, impossible de ne pas la voir. 
Le visage d'Hervé Gourdel, guide de haute-montagne de St-Martin-Vésubie, assassiné le 24 septembre 2014 par des djihadistes en Algérie, y est gravé.C'est  pour lui que cette stèle a été réalisée, comme pour tous les victimes  de la barbarie et du terrorisme.

Dans son discours, en présence des parents, du fils et de la compagne du guide de haute montagne, en présence aussi d'élus et du représentant de l'Etat, le député-maire de Nice Christian Estrosi a voulu rendre hommage aux Niçois décédés ces dernières années, dans des circonstances atroces. Hervé Gourdel en Algérie,  Corine et Anne Dechauffour, Niçoises elles aussi, assassinées un an plus tôt, au Kenya, sans oublier les journalistes de Charlie, les policiers,  les clients de l’Hyper Kacher,  les amateurs de rock du Bataclan,  les passants.
Stèle Hervé Gourdel


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus