[JEU] Gagnez des places de théâtre avec le TNN et France 3 Côte d'Azur !

Jouez avec France 3 Côte d'Azur et le Théâtre National de Nice. / © TNN/France 3
Jouez avec France 3 Côte d'Azur et le Théâtre National de Nice. / © TNN/France 3

France 3 Côte d'Azur et le Théâtre National de Nice vous offre des places pour 2 pièces de théâtre "musicales"

Par Sébastien Lemaire

Tentez de gagner 2 places pour le spectacle Le grand orchestre de poche le mercredi 12/12 à 20h ou 2 places pour le spectacle Requiem pour L. le mercredi 19/12 à 20h.
 

Le grand orchestre de poche (le mercredi 12/12 à 20h)

De et avec Thomas Garcia, Joris Barcaroli, Karim Malhas
Mise en scène Charlotte Saliou
Le grand orchestre de poche, une pièce à voir au THÉÂTRE NATIONAL DE NICE du 12 au 14 décembre / © Frederic de Farveney/TNN
Le grand orchestre de poche, une pièce à voir au THÉÂTRE NATIONAL DE NICE du 12 au 14 décembre / © Frederic de Farveney/TNN

C’est le grand jour. Trois clowns musiciens amoureux de ukulélé donnent leur premier concert à Hawaï. Mais ils sont bien maladroits, les pupitres sont trop fragiles, le soliste est trop coincé, les cordes cassent, les egos enflent, le tempo cafouille, le sable chatouille sous les pagnes et c’est la catastrophe ! Le concert tombe à l’eau et personne ne sait nager, encore moins surfer.

Toutes les infos sur le site du TNN et sur le site de la compagnie niçoise Gorgomar
 

Requiem pour L. (le mercredi 19/12 à 20h)

D'après LE REQUIEM de Mozart
Scénographie & Mise en scène Alain Platel
Musique Fabrizio Cassol
Requiem pour L., une pièce à voir au THÉÂTRE NATIONAL DE NICE les 19 et 20 décembre 2018 / © Chris Van Der Burght/TNN
Requiem pour L., une pièce à voir au THÉÂTRE NATIONAL DE NICE les 19 et 20 décembre 2018 / © Chris Van Der Burght/TNN

Alain Platel, grand chorégraphe connu pour son audace donne carte blanche à son fidèle complice, le compositeur Fabrizio Cassol, pour adapter l’œuvre culte du répertoire occidental. Ensemble, ils fusionnent la musique sacrée de Mozart avec du jazz, de l’opéra et des polyphonies africaines populaires. Par la mise en scène, ils traduisent dans les corps la beauté et l’émotion des rites d’adieu.
Chanteurs lyriques sud-africains, musiciens du Congo, tuba et accordéon, quatorze éblouissants interprètes occupent la scène pour une messe musicale et chorégraphiée. Cette partition sensible réalise un métissage créatif qui réussit à transcender toutes les barrières et à toucher à l’universel. 

Toutes les infos sur le site du TNN et sur le site de la compagnie les ballets C de la B

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus