JO 2024 : "je continue d'espérer", Michel Arkhangelsky se voit refuser la nationalité française, sa participation compromise

Cet athlète de 18 ans a pourtant toutes les qualités pour représenter la France aux JO 2024. Michel Arkhangelsy vit sur le territoire français depuis l’âge de quatre ans et pratique assidûment la natation à Nice et à Antibes au point d’avoir été médaillé plusieurs fois lors de championnats nationaux. Mais, sa demande de naturalisation lui a été refusée.

Michel Arkhangelsy est arrivé en France à l'âge de quatre ans avec ses parents, opposants à Vladimir Poutine. Depuis, il vit sur la Côte d'Azur, où il s'entraîne, d'abord à l'Olympic Nice Natation, puis au Cercle des Nageurs d'Antibes. Depuis tout jeune, il ne jure que par la natation.

Multiple champion 

Une passion devenue un sport de compétition dans lequel il excelle. Depuis 2017, il multiplie les prix de champions de France, mais toujours æquo. Étant apatride, le numéro 2 monte toujours sur le podium avec lui. Au championnat de France junior, il remporte six titres (50 et 100 m dos, 50 et 100 m papillon, 4 x 100 nage libre et 4 x 200).

En 2023, alors qu'il attendait une réponse à sa demande de naturalisation, nous l'avions rencontré dans les bassins niçois.

" Demande ajournée d'un an "

Mais le 9 avril dernier, le couperet tombe, sa demande de naturalisation est refusée par le ministère de l'Intérieur. La raison évoquée : manque d’intégration financière.

Dans un courrier, le ministère de l'Intérieur explique :" après examen de votre demande de naturalisation (...) j'ai décidé d'ajourner votre demande à un an en raison du caractère incomplet de votre insertion professionnelle ".

Pour Michel Arkhangelsky, âgé de seulement, 18 ans, la raison est vécue comme une injustice.

On me reproche de ne pas être inséré professionnellement, mais les autres sportifs de haut niveau n’ont pas le temps de travailler non plus.

Michel Arkhangelsky

Son rêve olympique s'éloigne, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra ayant confirmé ce refus dans la semaine dans une interview donnée sur TF1. Mais Michel Arkhangesky, ne perd pas espoir et a décidé de battre.

Un recours ou l'Amérique

"Je continue d’y croire parce que je n’ai pas le choix et que j’ai consacré toute ma vie à ce rêve. Je ne comprends pas ce refus de naturalisation et c’est pourquoi avec mon avocat, nous continuons de nous battre" confie le champion. Il va tenter un 'recours gracieux', en contestant cette décision du ministère de l'Intérieur.

Mais, les sélections pour la natation sont mi-juin, il lui reste donc très peu de temps. Par ailleurs, le nageur peut tenter d'obtenir une autre nationalité pour participer aux JO. Sur Instagram, le nageur confiait :" La vie ne s’arrête pas et c’est pour cela que j’ai décidé de me tourner vers un autre continent, l’Amérique, car en France, il n’y a aucune perspective sportive pour moi. Je m’efforce de garder espoir…"

En attendant, Michel Arkhangelsky a commencé à s’entrainer à Antibes "parce que les infrastructures étaient plus adaptées aux JO", dans l'espoir toujours de pouvoir y participer.