• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Joachim Son-Forget (ex-LREM) un député en vacances à Nice filme une agression et témoigne auprès de la police

Le député Joachim Son-Forget a filmé une partie de l'agression du haut de son balcon à Nice et l'a partagée sur les réseaux sociaux. / © Martin Bureau- AFP
Le député Joachim Son-Forget a filmé une partie de l'agression du haut de son balcon à Nice et l'a partagée sur les réseaux sociaux. / © Martin Bureau- AFP

Joachim Son-Forget, un député (ex-LREM) en vacances à Nice, a filmé une agression jeudi après-midi du haut de son balcon. Il a donné ses vidéos et son témoignage à la police. Sans oublier de partager son histoire sur les réseaux sociaux. Trois personnes sont en garde à vue.

Par Aline Métais

En vacances à Nice, Joachim Son-Forget a été témoin d'une violente agresion. Jeudi après-mid, vers 15h00, il entend des pétards et des cris dans le quartier Notre Dame. Il sort son téléphone portable, filme la scène du haut de son balcon et la partage sur Facebook. Le député ex-LREM est connu pour être très actif sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, il affiche 56 700 abonnés.

Dans cette vidéo,on distigue quelques personnes qui courent et une autre qui s'interpose. Le député se filme et précise lui-même ce qu'il a vu :

Un père de famille voulait défendre son enfant car trois ordures faisaient péter des pétards sur la poussette. Quand il a voulu les empêcher de le faire, les trois ordures ont appelé les copains du quartier pour tabasser à plus de 10 le monsieur. Et son enfant s’est fait frapper. (...) L’un a sorti vraisemblablement un couteau, un autre un brise-glace.

Le ton de son post Facebook est volontairement provocateur. Sans doute pour faire le buzz, il utilise une expression utilisée dans les milieux d'extrême-droite : "3 chances et leurs dix copains pour la France ayant tabassé un père de famille avec son fils dans une poussette à Nice, que je suis en train de faire envoyer en garde à vue pour violence en réunion". L'expression "Chance pour la France" est utilisée par l'extrême droite pour qualifier des personnes d’origine étrangère. 

Il précise s'être rendu à la police pour donner son témoignage et les vidéos... et avoir perdu "une demi-journée". Au passage, il salue le travail de la police et se félicite d'avoir mis en garde à vue les "salopards". Une histoire qu'il décline aussi sur Twitter : 
Contacté, le parquet de Nice confirme que Joachim Son-Forget s'est bien rendu à la police pour donner ses vidéos et des précisions sur cette agression. D'après les premiers éléments de l'enquête, un groupe de jeunes a commencé à tirer des pétards dans le square Notre Dame, à côté des jeux pour enfants. Un père de famille les aurait invectivés.
Après ces "échanges houleux", le père de famille, seul face à une dizaine de personnes, s'est réfugié dans un fast food avec son enfant où il a été poursuivi par ses agresseurs. Un homme s'est interposé devant le restaurant. La police municpale est ensuite intervenue.

Actuellement, 3 personnes sont en garde à vue, dont deux mineurs. Ils seront auditionnés par le parquet des mineurs. Quant à la victime, le père de famille qui aurait été "tabassé"selon Joachim Son-Forget, on ne connaît pas encore la gravité de ses blessures. D'après le député, l'enfant en bas âge aurait fait l'objet de coups dans sa poussette. Une information qui n'est pas encore confirmée à ce stade de l'enquête.

Grâce à ce témoignage, les 3 agresseurs présumés sont en garde à vue pour "violences en réunion avec arme par destination". 

Joachim Son-Forget est âgé de 36 ans, c'est un ancien membre du Parti socialiste (PS) qui a intégré La République en marche (LREM). Depuis 2017, il est député dans la circonscription des Français établis en Suisse et au Liechtenstein. En 2018, après plusieurs polémiques, liées notamment à son usage incontrôlable des réseaux sociaux, il quitte LREM et fonde son propre parti, Je suis français et européen (JSFee).


 

Sur le même sujet

Nice: temps forts de l'Half Iron Man

Les + Lus