3 questions que vous vous posez sur la vaccination contre la Covid-19 dans les pharmacies

Ce lundi 15 mars les vaccinations contre la Covid-19 débutent dans les pharmacies. La campagne commence doucement. Les officines des Alpes-Maritimes n'ont reçu qu'un seul flacon de 10 doses. On fait le point ce lundi 15 mars dans #18H30Paca.

Ce lundi 15 mars les vaccinations contre la Covid-19 débutent dans les pharmacies.
Ce lundi 15 mars les vaccinations contre la Covid-19 débutent dans les pharmacies. © Loïc BLACHE/FTV

On apprend ce lundi 15 mars que la France suspend l'utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu'à un avis européen demain mardi. Italie et Allemagne viennent aussi de faire cette annonce ce jour.

Un coup de tonnerre, dans la campagne de vaccination contre la Covid-19. En effet, depuis ce 15 mars, les pharmaciens sont autorisés à prescrire et injecter les vaccins contre le Covid-19. Pour le moment seules les officines situées dans les départements "sous surveillance" ont reçu des doses de vaccin.

Pour l'instant, les pharmaciens vont injecter les vaccins d'AstraZeneca... Ou pas si on tient compte de la dernière annoce. 

Ces vaccins se conservent dans un simple réfrigérateur. Par la suite, en fonction des doses, ils pourront administrer les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna. 

En attendant, les pharmaciens des Alpes-Maritimes sont déçus. Les doses promises arrivent au compte-goutte. Les officines du département n'ont reçu qu'un seul flacon de 10 doses du vaccin AstraZeneca. Selon Franceinfo, à ce jour, seules 67 000 officines ont reçu des doses au niveau national.

> Qui peut se faire vacciner ?

La Direction générale de la santé indique que la vaccination reste réservée en priorité aux personnes de plus de 75 ans, de plus de 50 ans souffrant de comorbidités et aux adultes à très haut risque, mais le décret, paru le vendredi 5 mars, prévoit que les pharmaciens peuvent "prescrire les vaccins (..) à toute personne", sauf à celles "présentant un trouble de l'hémostase" et aux femmes enceintes. Et enfin, les professionnels de santé qui n'ont pas réussi à se faire vacciner pour l'instant peuvent se faire vacciner en ville avec l'AstraZeneca selon Gilles Bonnefond, pharmacien à Montélimar interrrogé par FranceInfo.

> Ai-je besoin d'une ordonnance ?

Exceptionnellement, les personnes souhaitant se faire vacciner pourront se présenter sans ordonnance, avec leur carte Vitale, comme le rappelle Raphaël Gigliotti, trésorier du syndicat des pharmaciens 06 sur le plateau de Dimanche en Politique :

C'est une particularité, pour la première fois nous avons le droit de prescription. C'est le pharmacien qui va prescrire ce vaccin, c'est lui qui va décider si le patient est éligible ou non,

Raphaël Gigliotti, trésorier du syndicat des pharmaciens 06

C'est le pharmacien qui décide si le patient est éligible à la vaccination. Un questionnaire doit être rempli avant l'injection. A la question du risque de passer à côté d'un diagnostic compliqué, Raphaël Gigliotti, trésorier du syndicat des pharmaciens 06 répond clairement sur notre plateau : "ces patients nous les connaissons, s'il y a le moindre doute, nous contacterons les médecins traitants de ces personnes".

Dernière étape avant l'injection : le patient devra répondre à un questionnaire sur son état de santé et ses traitements médicaux.

Dans la galerie Cap 3000 de Saint-Laurent du Var ce samedi 30 janvier.
Dans la galerie Cap 3000 de Saint-Laurent du Var ce samedi 30 janvier. © Robin Rico FTV

> Comment prendre rendez-vous ?

Les patients concernés peuvent d'ores et déjà prendre rendez-vous. Pour cela, vous pouvez vous rendre directement en pharmacie ou vous pouvez vous inscrire sur le site covid-pharma.fr.

"Nous sommes en train de cibler ceux qui n'ont pas encore été vacciné", precise Raphaël Gigliotti, trésorier du syndicat des pharmaciens 06. 

Les officines des Alpes-Maritimes disposent également du dispositif national de vaccination en pharmacie : l’application PandaLab Ma Santé.

Il faut ensuite prendre rendez-vous pour ne pas oublier d'effectuer la seconde injection, entre 9 et 12 semaines après la première dose. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19 à l'antenne vos rendez-vous