• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Ma thèse en 180 secondes: Bertrand Cochard représentera la Côte d'Azur

Bertrand Cochard, 25 ans, représentera la Côte d'Azur en finale nationale du concours Ma Thèse en 180 secondes, fin mai, à Bordeaux / © Université de Nice
Bertrand Cochard, 25 ans, représentera la Côte d'Azur en finale nationale du concours Ma Thèse en 180 secondes, fin mai, à Bordeaux / © Université de Nice

A 25 ans, il prépare une thèse sur la réification vue par le philosophe Guy Debord. En 180 secondes, Bertrand Cochard a sû captiver le jury. Il représentera la Côte d'Azur à la finale nationale, à Bordeaux, fin mai. 

Par Olivier Le Creurer

La réification

Il a sû embarquer le jury et le public dans une expérience philosophique pour expliquer ce qu'est la réification: " c'est à dire traiter la personne que vous avez en face de vous comme une chose, comme un simple moyen dans la fin que vous vous êtes fixée."  En prenant l'exemple du supermarché et du client qui passe à la caisse.

"Dans ma thèse, je tente de rapprocher ce type de phénomène social de la pensée d'un philosophe qui a perçu mieux que quiconque, mieux que BHL en tout cas, la généralisation des comportement réifiants de la société de consommation: Guy Debord. Le spectacle, le risque du faux, de la passivité. La société qui offre le spectacle de sa propre destruction."

La société qui offre le spectacle de sa propre destruction

Mieux comprendre la société

Bertrand Cochard a commencé sa scolarité à Grasse, au lycée Fénelon  avant de passer trois ans en prépa à Henri IV et quatre ans à l'Ecole normale supérieure de Lyon. L'année dernière, il a passé l'agrégation avec succès et est dans sa 1ère année de thèse au Centre de recherches en histoire des idées (CRHI, Université de Nice). "Je ne prétends pas que ma thèse changera le monde mais j'espère qu'elle réalisera au moins ce que je considère comme l'ambition du travail philosophique, c'est à dire, fournir les outils conceptuels pour mieux comprendre la société dans laquelle on vit."

Finale nationale fin mai à Bordeaux

Les 30 et 31 mai, les 28 lauréats régionaux se retrouveront au Palais de la Bourse à Bordeaux pour la demi-finale et la finale nationale à partir de 18h30. Le jury sélectionnera trois candidat(e)s pour représenter la France lors de la finale internationale le 29 septembre 2016 à Rabat au Maroc.

Revoir la prestation de Bertrand Cochard:

Le podium

Le 2ème prix et le prix du public est revenu à David Métivier (sujet: Interactions à longue portée et physique statistique hors équilibre). Frédéric Di Bisceglie (sujet: Les médiations thérapeutiques par l'Art comme dispositif de prise en charge pour les enfants avec des troubles du spectre autistique) obtient le 3ème prix. 13 candidats ont participé à cette finale régionale.

Le reportage de L. Collet, E. Jacquet et J. Juvigny:
Ma thèse en 180 secondes
Ma thèse en 180 secondes: une bonne idée pour aider les universitaires à vulgariser et synthétiser en 3 minutes chrono leurs recherches. Un concours réservé aux doctorants, ils étaient 13 en lice pour remporter à Nice. Un seul ira le 31 mai en finale à Bordeaux.
Intervenants:
Camille Bouzereau, Doctorante en linguistique
Agustina Razetti, Doctorante en mathématiques
Jean-Marc Gambaudo, Président de l'Université Côte d'Azur et membre du jury
Bertrand Cochard, Doctorant en philosophie

A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : Coiff in the street, l’application qui coiffe les sans-abris dans toute la France

Les + Lus