Manifestation anti-pass : 2 000 personnes à Nice, que pensent les anti-pass du nouveau vaccin Novavax sans ARNm

Publié le Mis à jour le
Écrit par Coralie Becq avec Jean-Bernard Vitiello

La manifestation était prévue à 14h ce samedi 15 janvier à Nice. Dans le cortège plus de 2 000 personnes anti-pass et anti-vax. L'arrivée du nouveau vaccin Novavax semble séduire certains manifestants, mais la plupart sont toujours remontés, notamment, contre le Président de la République, et dénoncent des mesures liberticides.

La colère ne redescend pas. Les slogans " Macron on t'emmerde" sont à nouveau brandis dans la manifestation contre le passe vaccinal. Le cortège est parti de la place Garibaldi à Nice 

Plus de 2000 personnes se sont rassemblées dans une ambiance bon enfant sous le soleil de la mi-journée. 

Les manifestants ont tenté de bloquer la voie rapide, un cordon de CRS les en a empêchés et la foule a simplement fait demi-tour. 

Novavax ou pas Novavax 

C'était l'occasion de demander aux manifestants si l'arrivée du nouveau vaccin pouvait apaiser leurs doutes (au moins ceux concernant l'aspect médical).

La Haute Autorité de Santé a donné son aval, ce vendredi 15 janvier 2022. Le gouvernement va donc permettre la mise sur le marché du vaccin sans ARN messager : le Nuvaxovid, de la firme américaine Novavax.

Beaucoup de manifestants présentent une défiance à l'égard des journalistes mais, ceux qui ont accepté de nous parler étaient divisés. 

D'un côté, ceux pour qui ça ne change rien : "ce n'est pas un vaccin traditionnel, c'est une arnaque comme les autres" certains manifestants estiment que le vaccin n'est en fait qu'un "traitement" et sont surtout contre l'obligation vaccinale : " moi je ne suis pas contre le vaccin je suis contre le passe, je ne peux plus prendre un café dans mon pays, c'est inadmissible"

Et d'autre semblent s'assouplir "Sans ARN messager peut-être que je vais le faire". 

"Les petites phrases d'Estrosi sont inadmissibles"

Dans le cortège, les "on t'emmerde Estrosi" on rejoint les autres slogans. En cause, la déclaration de Christian Estrosi, maire de Nice, lors d'une interview chez nos confrères de BFMTV qui se dit pour la "tolérance zéro" et aimerait que les chômeurs soient privés d'indemnisation en cas de non-vaccination. 

J'ai été très choquée d'entendre ce genre de déclaration, c'est un droit, on n'a pas à leur couper ces droits

Une manifestante dans le cortège

Le maire de Nice est coutumier du fait, depuis le début de la pandémie, il souhaite régulièrement "aller plus loin" que les mesures déjà en place. Il appelait de ses vœux à une troisième dose pour tous par exemple. Dans cette même interview, il dit soutenir "de toutes ses forces le gouvernement". Rappelons qu'une telle mesure a très peu de chances d'aboutir pour l'instant, pour des raisons constitutionnelles.

"Un clan stigmatisé "

De nombreux manifestants dénoncent la stigmatisation des non-vaccinés ou des anti-pass. "Nous ne sommes pas des boucs émissaires" peut-on lire sur certaines pancartes. 

Beaucoup partagent le sentiment de vivre dans une société liberticide et ont de nombreux griefs contre le gouvernement. 

La manifestation a duré plus de deux heures pour se finir dans le calme.