• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Fusillade de Strasbourg : les marchés de Noël des Alpes-Maritimes restent ouverts mais le préfet impose des conditions

Un agent de sécurité derrière les barrières du marché de Noël de Nice ce mercredi. / © France 3 Côte d'Azur
Un agent de sécurité derrière les barrières du marché de Noël de Nice ce mercredi. / © France 3 Côte d'Azur

Suite à l'attaque du marché de Noël de Strasbourg, les autorités ont évoqué une possible fermeture du marché de Noël de Nice. L'événement se poursuit ce mercredi, la préfecture a donné son feu vert pour l'ouverture peu avant midi.

Par Laurent Verdi

L'ouverture du marché de Noël de Nice a été retardée ce mercredi, initialement prévue à 11 heures, il a fallu attendre presqu'une heure avant que les Niçois et les touristes puissent accéder à ce lieu de fête. 
 

La préfecture des Alpes-Maritimes a donné son feu vert peu avant midi, il fallait d'abord s'assurer que l'événement était suffisamment sécurisé. Ce temps de réflexion fait suite à l'attaque meurtrière du marché de Noël de Strasbourg mardi soir. 

Le préfet a demandé un renforcement "sans délai" des dispositifs de sécurité, ainsi que "des abords" des marchés de Noël et autres animations déjà en place dans les villes et villages des Alpes-maritimes.

Sont concernés donc : 
  • les marchés de Noël
  • les centres-villes
  • les grandes artères fréquentées
  • l’aéroport de Nice Côte d’Azur
  • les établissements scolaires
  • les grands centres commerciaux
  • les lieux de culte sensibles
  • et les stations de sports d’hiver.
 Georges-François Leclerc a annoncé également que la présence des policiers et des militaires de la gendarmerie "et de l’opération Sentinelle" va être renforcée. 


Plan Vigipirate Urgence


Un plan plan Vigipirate “Urgence Attentat” a été mis en place dans les Alpes-Maritimes comme sur le territoire national.
 

"Nous sommes actuellement en France en posture Vigipirate renforcée, le gouvernement vient de décider de passer en urgence attentat", a annoncé Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.


Ce message de la protection civile des Alpes-Maritimes explique les différents niveaux du plan Vigipirate :

Les Alpes-Maritimes et la ville de Nice restent profondément marqués par l'attentat meurtrier du 14 juillet 2016 qui avait coûté la vie à 86 personnes et avait fait 458 blessés sur la promenade des Anglais.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Paca : Renaud Muselier appelle à stopper les manifestations

Les + Lus